Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

Le vignoble d’Anjou-Saumur devrait mieux s’en sortir. Le gel a été plus hétérogène. Pour ne pas léser ni les vignerons qui ont du volume dans leurs vignes, ni les marchés des AOC, les appellations de rosés et de bulles ont obtenu des dépassements individuels des rendements de base entre 3 et 5 hl/ha.

Maigre millésime en Val de Loire

C’est parti pour les premiers coups de sécateurs depuis le 12 septembre dans le Val de Loire. Après le gel, le mildiou et la sécheresse, le volume ne sera pas au rendez-vous. Quant à la qualité, rien n’est encore joué.