Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

Conidiophore d’oïdium parasité par Ampelomyces quiscalis.

Ampelomyces, nouvel agent de bio-contrôle testé contre l'oïdium

Utiliser un champignon pour lutter contre un autre. C'est le principe actuellement étudié par l'IFV Val de Loire, sur « Ampelomyces quisqualis », un parasite de l'oïdium de la vigne. L'objectif : parvenir à réduire la pression oïdium dès son émergence sur la parcelle, et ainsi réduire les traitements phytosanitaires « conventionnels ».