Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

Pour cause d’exercices policiers ce 4 avril à Bordeaux, les 70 vignerons bio d’Aquitaine ont dû déplacer leurs primeurs du musée d’art contemporain au palais de la Bourse. Un déménagement bien négocié, qui n’a pas entamé la combativité d’Anne-Lise Goujon (château Moulin de Lagnet).

Les vignerons bio défendent la modulation des traitements Pyrévert

Une interprétation administrative rendrait obligatoire trois traitements contre la flavescence dorée, mettant fin au raisonnement technique des passages en fonction de la présence de l'insecte vecteur.

Code de validation : j0bU

Merci de recopier le code :