Communication
Mardi 13 novembre 2018

Programme gagnant pour contrôler le mildiou
en 2018

Communication rédigée par Syngenta
Programme gagnant pour contrôler le mildiou<br/>en 2018

AMPEXIO® en encadrement de floraison, les biocontrôles REDELI® et BASTID® en début et fin de programme, focus sur une stratégie gagnante face au mildiou

Renforcer l'efficacité des produits de contact avec REDELI

En 2018, face à un inoculum permanent et très intense associé à des épisodes de pluies récurrentes, les produits de contact lessivables ont été mis à l’épreuve. « Afin de renforcer l’efficacité de ces spécialités et amener de la systémie dans une période où la vigne était très « poussante », de nombreux vignerons ont fait le choix d’ajouter à ces fongicides, notre nouvelle solution de biocontrôle REDELI à base de phosphonates » remarque Jean-Baptiste Drouillard, expert national technique vigne chez Syngenta. Une stratégie gagnante qui a également permis de mieux gérer le renouvellement des traitements qui était compliqué. REDELI a aussi été utilisé avec des anti-mildiou pénétrants pour les renforcer et ajouter une action systémique. 

Assurer une protection sans faille en coeur de programme avec AMPEXIO / REVOLUXIO

Dans le contexte mildiou hors norme de la campagne 2018, il était essentiel de mettre en œuvre une protection sans faille sur la période boutons floraux séparés – nouaison. La prise en compte du mode d’action des produits sur cette période de très haute sensibilité au mildiou a été déterminante. « Les produits pénétrants sur feuilles et sur grappes comme AMPEXIO / REVOLUXIO ont été particulièrement performants avec une résistance au lessivage de 60 mm très appréciée dans le contexte de l’année » souligne l’expert. « Par ailleurs, la synergie des deux matières actives qui composent ces produits (mandipropamid et zoxamide) a assuré une excellente protection des grappes » ajoute-t-il.

Intégrer les biocontrôles BASTID et BLASON en début et fin de programme

Autre enseignement de la campagne, il était possible d’intégrer avec sérénité dans le programme de protection des produits de biocontrôle comme BASTID ou BLASON et REDELI en début et en fin de programme. C’est, ce que démontre une expérimentation conduite par Syngenta en 2018 sur 9 parcelles de vignerons dans le sud-ouest. « Les spécialités BASTID/ BLASON et REDELI ont été positionnées en début et en fin de programme avec des produits de contact en réduction de doses, et pour le cœur de programme (floraison-nouaison), nous avons recommandé de maintenir une protection avec des fongicides de synthèse à action pénétrante du type AMPEXIO », explique Gilles Robert, ingénieur conseil Syngenta dans le sud-ouest. Au-delà d’une protection haut de gamme en cœur de programme, les 3 autres consignes pour le programme biocontrôle étaient : démarrer tôt la protection fongicide (dès le stade 2-3 feuilles), renouveler les applications en présence de pluie > à 20 mm et soigner l’application avec une pulvérisation face par face au moment de la floraison.

L’expérience a été très concluante avec une récolte assurée et surtout une réduction des IFT conventionnels de l’ordre de 30 % qui permet aux vignerons de répondre aux nouvelles exigences de la filière viti-vinicole avec un choix de solutions compatibles avec les cahiers des charges et une maîtrise des résidus.

Et, bonne nouvelle pour les viticulteurs bio, BASTID et BLASON sont désormais autorisés en agriculture biologique.

 

AMPEXIO est aussi commercialisé sous la marque REVOLUXIO. BASTID est aussi commercialisé sous la marque BLASON

METEO DES VIGNES
Matin
Après-midi
T°Max
T°Min
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé