LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Champagne

La belle météo des marchés contrebalance le mauvais temps au vignoble

Mercredi 21 juillet 2021 par Aude Lutun

Les deux co-présidents de l'interprofession tenaient une conférence de presse ce 21 juillet.
Les deux co-présidents de l'interprofession tenaient une conférence de presse ce 21 juillet. - crédit photo : Aude Lutun
Les représentants du vignoble et du négoce se sont accordés ce matin sur un rendement tirable de 10 000 kg/ha pour la vendange 2021. Les très bonnes ventes du premier semestre laissent envisager une belle année sur le plan commercial.

A l’opposé de l’an dernier, c’est dans un climat visiblement détendu qu’ont été prises les décisions interprofessionnelles sur les vendanges 2021. Le rendement sera de 10 000 kg/ha tirables, contre 8 000 kg/ha en 2020. « Nous sommes en train de connaitre le meilleur premier semestre [commercial] que la Champagne ait connu, se réjouit Jean-Marie Barillère, président de l’Union des Maisons de Champagne (UMC) et co-président du Comité Champagne. Les ventes sont 14 % supérieures à celles du premier semestre 2018, qui était le semestre le plus performant. Les ventes à l’export sont très dynamiques, alors que la France reste en retrait. Ce niveau de ventes est inespéré, mais il faut rester prudent car le contexte est incertain ».

Si les ventes retrouvent un regain de dynamisme après une année 2020 morose, la situation dans les vignes reste compliquée, avec une attaque de mildiou très virulente. Une frange importante du vignoble n’atteindra pas ces 10 000 kg/ha. « Il est trop tôt, à deux mois des vendanges, pour se prononcer sur la quantité de la récolte, précise Maxime Toubard, président du Syndicat Général des Vignerons (SGV) et co-président du Comité Champagne. Nous observons une forte disparité entre les différentes régions selon la pluviométrie. Un rendement de 10 000 kg/ha est optimiste et réaliste. Nous savons que beaucoup de vignerons vont utiliser leur réserve individuelle ».

"0 herbicide en 2025"

Maxime Toubard confirme que « l’ambition du zéro herbicide en 2025 est là et reste intacte », même si le travail du sol et l’enherbement n’ont pas facilité les passages des enjambeurs en cette année pluvieuse.

Une prochaine réunion interprofessionnelle se tiendra le 2 septembre pour ajuster ces décisions.


 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé