LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Diffusion de l'innovation

Le Vitilab prêt à déployer les nouvelles technologies viticoles en Bourgogne

Mardi 20 juillet 2021 par Clément L’Hôte

Le Vitilab se trouve 30 rue des Poncetys, à Davayé.
Le Vitilab se trouve 30 rue des Poncetys, à Davayé. - crédit photo : Clément L'Hôte
Essais d’exosquelette, démonstrations de robots, création d’applications collaboratives… Le Vitilab de Davayé, inauguré ce lundi 19 juillet, vise à créer et déployer les nouvelles technologies dans le vignoble bourguignon, en faisant le lien entre entreprises et viticulteurs.

Face au campus viticole, ces conteneurs maritimes font figure d’ovni. Superposés et ornés de grappes géantes, les nouveaux locaux ont hérité d’une mission : préparer l’avenir numérique et robotique du vignoble bourguignon. Bienvenue au Vitilab de Davayé (Mâconnais), à la fois lieu « de  rencontres, d’expérimentation et de transfert des connaissances », d’après son animateur, Guillaume Paire, détaché de la chambre d’agriculture de Saône-et-Loire. « Il y aura aussi une activité se soutien aux start-ups.»

Accueillant principalement viticulteurs et entreprises, mais également étudiants et chercheurs, le Vitilab partagera son activité entre formations, démonstrations (de prototypes ou encore d’applications), expérimentations, pépinière d’entreprises et espace de co-working. Objectifs : jouer le rôle d’entremetteur et transférer les connaissances acquises.

"Waze de la viticulture"

Les premiers projets sont déjà sur les rails, voire achevés pour certains d’entre eux. Ainsi l’application Agricivis, conçue comme un « Waze de la viticulture » et servant notamment à prévenir les riverains en cas de traitement, a été développée en partie au Vitilab. Le lieu a également permis l’essai des exosquelettes RD3D, issus de l’industrie, chez plusieurs viticulteurs. Plus spécifique, le dispositif Phytokiller a lui aussi vu le jour à Davayé. Ce petit boîtier informatique s’intègre aux cuves de chauffe des greffons contre la flavescence dorée. Le dispositif contrôle l’opération et centralise les données, allant jusqu’à automatiser l’impression de la certification.

225 000 €

La chambre d’agriculture de Saône-et-Loire, à l’origine du projet, l’a financé à hauteur de 225 000 euros. Un investissement d’ampleur mais justifié pour son président, Bernard Lacour. « C’est une idée folle qu’on a réussi à structurer. Le monde change, le profil des jeunes installés aussi. Ce type de structure s’inscrit dans ces évolutions. Le travail en complémentarité et le rapport direct entre les acteurs répondent à un objectif d’efficacité, qui serait peut-être plus difficile à atteindre au sein même d’une chambre d’agriculture. »

Du matériel à disposition

Salles de réunion, dispositifs de réalité virtuelle, mais également Imprimante 3D, découpe laser, scanner 3D et fraiseur numérique seront à disposition des utilisateurs du Vitilab.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé