CO2

En Champagne, la vitiforesterie ferait économiser 16 000 allers-retour Paris-NY en avion

Mardi 18 mai 2021 par Marion Bazireau
Article mis à jour le 25/05/2021 09:06:19

Sur 85 ares, Florent Grados a planté des dizaines d’érables champêtres, une espèce historiquement liée à la vigne.
Lorsque les vignerons travaillent leurs sols, ils passent en moyenne 28 fois par an dans les vignes. 20 ans après l’implantation de couverts végétaux, de haies et d’arbres, leur vignoble serait presque autonome.
Ce contenu En Champagne, la vitiforesterie ferait économiser 16 000 allers-retour Paris-NY en avion est réservé aux abonnés payants Vitisphere et La Vigne. Pour y accéder :

ABONNEMENT LA VIGNE
Vitisphere
Si vous êtes abonné LA VIGNE Vitisphere
SE CONNECTER
Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre Vitisphere La Vigne 100% numérique (formule web)
- 100 % des contenus du site avec accès aux archives du magazine La Vigne
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
Où vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre La Vigne Vitisphere Intégrale (formule papier + web)
- 11 numéros
- 1 guide hors série
- 100 % des contenus du site
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
DECOUVRIR VITISPHERE
Vous souhaitez découvrir gracieusement
Vitisphere pendant 1 mois
RECEVOIR NOS Newsletters
Vous souhaitez recevoir les newsletters
la E-lettre de la Filière et la E-lettre du Vigneron

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Vous devez être abonné pour pouvoir commenter ce contenu payant
VOS RÉACTIONS
Lingot Albert Le 19 mai 2021 à 17:46:09
C'est bien de créer des puits à carbone. C'est tout de même un coup de peinture sur de la mauvaise tapisserie. Faut travailler en amont en recyclant le Co2 de la première fermentation. Entre autre. 1 litre de moût libère plus de 10 litres de Co2 et ça n'inquiète nule part et personne. Bcdlt
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé