LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Premiers dégâts

Le gel met les vignerons sous pression

Mardi 06 avril 2021 par Marion Bazireau

A Chablis, la température est descendue à -7°C. Les vignes étaient encore aspergées ce mardi matin.
A Chablis, la température est descendue à -7°C. Les vignes étaient encore aspergées ce mardi matin. - crédit photo : Damien Leclerc
L’anticyclone positionné sur l’Atlantique a entraîné les premiers dégâts de gel dans les vignobles du Val de Loire, de Champagne, d’Alsace et de Bourgogne. Pour les vignerons de Bordeaux, Vallée du Rhône et du Sud, la pression va monter d’un cran dès demain.

Il est bien trop tôt pour estimer les dégâts de gel. Mais les premiers retours du terrain ne laissent rien présager de bon. « Nous avons relevé en moyenne -3°C à 5h cette nuit sur les stations Sencrop installée dans le vignoble de Vouvray » indique Benoît Gautier, président de l’ODG, alors qu’il remet les chapeaux sur ses bougies à 8h ce mardi matin.

« Vue la météo des jours précédents, le chenin était bien avancé et nous avions déjà fini de tailler, avec 15 jours d’avance ». Benoît Gautier est donc très inquiet.

De l’autre côté de la Loire, Damien Delecheneau le président des vignerons de Montlouis ne veut même pas donner de détails sur la nuit qu’il vient de passer, assurant « qu’il a encore trop de choses à préparer pour affronter la nuit à venir ».

Les techniciens des Chambres d’agriculture vont passer la matinée à faire le tour des vignes. « Il a fait jusqu’à -4°C mais l’hygrométrie était basse et je n’ai pas l’impression qu’il y ait de gros dégâts. Reste à voir le sud des Côtes de Beaune où beaucoup de parcelles étaient au stade 1 à 2 feuilles étalées » indique Pierre-Etienne Petitot, en Côte d’Or. Bougies et canons ont été allumés un peu partout. Le conseiller a peur pour demain, et encore plus pour jeudi, « faute de vent ».

Terrible à Chablis

C’est à Chablis que cette première nuit de gelées risque d’avoir fait le plus de dégâts. « L’aspersion est encore en cours ce matin » raconte, à 9h, Damien Leclerc, directeur général de la cave coopérative de la Chablisienne. « Nous sommes passés de l’été avec 25°C la semaine dernière à l’hiver polaire cette nuit avec des températures descendant jusqu’à -7°C ».

Les vignerons chablisiens ont en plus eu la malchance de voir tomber 1,5 à 2 mm de pluie hier soir vers 18 heures. « Ça s’annonce terrible, d’autant que les vignes avaient débourré dans de nombreux secteurs ». Damien Leclerc croise désormais les doigts pour demain.

"Le Mistral va se calmer"

Dans la Vallée du Rhône, même si la température a été négative dans certaines zones, « comme à Séguret, Malaucène, Valréas, ou Visan », le vent a épargné le vignoble. « Nous avons davantage de craintes pour le milieu de la semaine, car le Mistral va se calmer » indique Tristan Perchoc, ingénieur à l’Instit Coopératif du Vin (ICV).

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé