LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Environnement

Les haies font leur retour dans le vignoble de Cognac

Mardi 16 février 2021 par Marion Bazireau

Charles Lebecq et son équipe ont planté 300 arbres pour constituer une haie de 350 mètres avec des essences locales.
Charles Lebecq et son équipe ont planté 300 arbres pour constituer une haie de 350 mètres avec des essences locales. - crédit photo : BNIC / CK Mariot photography
Longtemps arrachées pour faciliter le travail dans les vignes, les haies sont désormais replantées en bordure de parcelles pour améliorer le paysage et la biodiversité. Charles Lebecq et Julien Massé viennent de se lancer.

Charles Lebecq s'y est mis à Ambleville la semaine dernière. Avec son équipe, il a planté 300 arbres de 25 essences différentes (chênes, peupliers, aubépines, épine noire…) pour constituer une haie de 350 mètres.

Le viticulteur a choisi deux endroits stratégiques. « Le long d’un cours d’eau pour en renforcer la berge et en bordure d’une parcelle pour renforcer un réservoir de biodiversité pour la faune auxiliaire de la vigne. Nous voulions reboisier la zone suite à l’arrachage de peupliers arrivés à maturité » explique-t-il.

3800 arbres sur 1,2 km

Ce lundi 15 février, un autre chantier démarrait chez Julien Massé, à Rouillac. « Un prestataire a commencé le piquetage ce matin pour planter 1,2 km de haies composées de 3 800 autour de trois parcelles. L’une est déjà plantée de vigne. Les deux autres le seront au printemps ». L’opération va durer trois jours.

Cet été, les deux viticulteurs ont bénéficié de l’accompagnement de l’association deux-sévrienne Prom’haies. « Nous avons fait le tour des haies existantes sur mon exploitation et recensé ce qu’il y avait dans les environs pour choisir des variétés locales, reprend Julien Massé. Au final, j'en ai commandé 31, du cornouiller, du troène, du prunellier, de l'aubépine... essentiellement des jeunes plants issus de graines récoltées en Poitou-Charentes ».

"12 000 €"

L’association l’a aussi aidé à monter son dossier de demande de subvention. « La Région Nouvelle-Aquitaine prend en charge 70 % de l’opération, ce n’est pas négligeable sur un budget à 12 000€ ». Des aides départementales existent aussi pour les haies inférieures à 300 mètres.

Ces plantations sont encouragées par le cahier des charges de la Certification Environnementale Cognac (CEC) & HAute Valeur Environnementale (HVE), dans laquelle Charles Lebecq et Julien Massé sont engagés. Elles doivent favoriser la biodiversité, améliorer les paysages et éviter la dérive aérienne lors de la pulvérisation.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé