LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Semer l’avenir

Une pépinière pour jeunes vignerons en biodynamie

Mardi 21 juillet 2020 par Céline Bourgeois

Durant trois ans, les vignerons hébergés par cette pépinière inédite en France, ont accès à un cadre et à un apprentissage sur-mesure.
Durant trois ans, les vignerons hébergés par cette pépinière inédite en France, ont accès à un cadre et à un apprentissage sur-mesure. - crédit photo : DR
Quoi de mieux que l’expérience pour devenir un vigneron accompli ? Le Domaine des Jeunes Pousses est une pépinière de jeunes vignerons qui bénéficient du tutorat de deux grands noms de la biodynamie.

Le Domaine des Jeunes Pousses est une pépinière de jeunes vignerons, créé à l'initiative de Thibault Liger-Belair, vigneron renommé de la Côte de Nuits, et Ivan Massonnat, propriétaire du Domaine Belargus en Anjou. « J’ai eu la chance de démarrer ma carrière grâce à un coup de pouce familial, qui m’a permis de créer mon domaine. En voyant à chaque vendange, des stagiaires et de jeunes viticulteurs n’ayant pas accès au même bagage de départ, je me suis demandé comment les aider concrètement à bien démarrer leur activité. De là est née l’idée de mettre à leur disposition un vignoble que je n’exploitais pas en Beaujolais village, sur lequel ils puissent faire leur premier pas et apprendre les rudiments du métier » confie Thibault Liger-Belair.

Un domaine dédié à l’apprentissage

Durant trois ans, les vignerons hébergés par cette pépinière inédite en France, ont ainsi accès à un cadre et à un apprentissage sur-mesure. « Pendant trois ans, nos jeunes pousses se voient confier la gestion complète du domaine : ils cultivent la vigne, élaborent leurs vins et les commercialisent avant de s’installer sur leur propre exploitation et laisser place à la génération suivante » explique Thibault Liger-Belair. Grâce à la pépinière, mais surtout à leur travail et investissement, les vignerons pourront par ailleurs « se constituer un petit pécule bienvenue au moment de se lancer » ajoute-t-il. Angela Quiblier et Hugo Foizel sont la première génération de "Jeunes Pousses". Après avoir fait leurs armes aux Hospices de Beaune (Angela), au Domaine de la Romanée Conti (Hugo), et ensemble chez Marie-Thérèse Chappaz en Suisse, ils bénéficient aujourd’hui des précieux conseils de leurs mentors. Et déjà ils témoignent de la volonté que ce projet se pérennise.  « Permettre que ce projet naisse et perdure c’est donner cette chance non seulement à nous, première génération, mais aussi à beaucoup d’autres jeunes derrière nous » assure la jeune vigneronne.

Une quête d’excellence en biodynamie

Seule condition pour bénéficier de cet accompagnement hors norme, avoir une approche parcellaire pour valoriser les différents terroirs, et vouloir cultiver la vigne en bio et biodynamie. « Le domaine lui-même exploite 5,2 hectares de vignes en Chénas, certifiées en agriculture biologique et conduites en biodynamie. Nos jeunes pousses vont ainsi pouvoir apprendre les différentes techniques pour conduire à terme leur propre domaine sur cette voie, celle de l’avenir de la filière » précise le co-exploitant.

Ce projet d’apprentissage inédit se veut également participatif, c’est pourquoi l’équipe du domaine a décidé de recourir au crowdfunding, à travers la plateforme WineFunding.com, afin d’équiper le domaine et d’acquérir le matériel nécessaire aux premières vinifications. « L’objectif est de récolter 30 000 euros afin de pouvoir financer un égrappoir, un pressoir, une table de tri, ou encore des cuves. Plus de 10 000 euros ont déjà été collectés auprès d’une trentaine de passionnés de vin » se félicite Thibault Liger-Belair.

Un concept ouvert à tous

Le concept proposé par WineFunding est simple et innovant, souligne Thibault « vous avancez une somme d'argent pour aider le domaine à financer son projet, en échange de quoi, vous recevrez des vins produits par la pépinière de vignerons pendant trois ans. Mais à terme, je souhaite trouver des financeurs participatifs qui soient davantage des mécènes avec juste l’envie d’aider à faire éclore de jeunes vignerons » conclut Thibault Liger-Belair

 

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé