Vins excédentaires

Une distillation de crise en deux temps autorisée, mais pas financée

Jeudi 09 juillet 2020 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 10/07/2020 09:51:42

« Au vu du poids de la filière, cela nécessiterait des réponses plus appropriées et plus fortes » pose Jérôme Despey.
« Au vu du poids de la filière, cela nécessiterait des réponses plus appropriées et plus fortes » pose Jérôme Despey. - crédit photo : Alexandre Abellan (archives 2018)
Seuls 58 % des volumes inscrits vont pouvoir être distillés dans l’immédiat. Demandant une rallonge au gouvernement, la filière vin se garde la possibilité d’éliminer tout ou partie des 42 % restants en fin d’année. Le gouvernement indique envisager une rallonge de 45 millions €.

5 000 caves coopératives, négociants et vignerons indépendants ont souscrit 3 291 000 hectolitres de vins à la campagne de distillation de crise du mois de juin 2020 (cliquer ici pour en voir la répartition par régions). Acté par le conseil spécialisé vin de FranceAgriMer ce 8 juillet, ces chiffres se heurtent au budget actuel de la mesure de 155 millions d’euros, limitant à 2 millions hl l’envoi des volumes excédentaires à la chaudière. Entérinant la proportion de 58,33 % des volumes inscrits actuellement distillables, le conseil spécialisé vin va notifier ce taux de réfaction de 42 % aux distilleries, ainsi que la possibilité que tout ou partie du solde puisse être pris en charge à l’avenir. Une deuxième notification pourrait en effet être envoyée par la suite, sur la base des volumes initialement souscrits (il ne s’agit pas de rouvrir une nouvelle campagne de distillation).

En attendant, « FranceAgriMer peut notifier dès maintenant les volumes aux distilleries, avec le coefficient stabilisateur de 58,33 % des volumes » résume Didier Josso, le délégué pour la filière vins chez FranceAgriMer, lors d’une visioconférence de presse. Cette annonce doit rassurer les distillateurs sur les volumes à livrer, alors que certaines distilleries ont suspendu leurs opérations le temps de connaître avec certitude le taux de réfaction. « Le calendrier est très tendu » reconnaît Didier Josso, qui soulignent que les distilleries ont la capacité de traiter 2 millions hl de vin d’ici la date butoir du 15 septembre prochain.

"Hors de question de financer le complément avec l’OCM vin"

« Le texte voté [ce 8 juillet] ouvre la possibilité d’une deuxième notification, plus tard, si des volumes supplémentaires sont négociés avec le gouvernement » explique à Vitisphere Jérôme Despey, le président du conseil spécialisé vin de FranceAgriMer. Qui prévient qu’« il est hors de question que la solution pour financer le complément de la distillation soit pris sur l’Organisation Commune du Marché Vitivinicole (OCM vin) », alors que sur les 155 millions d’euros d’aide actuellement dévolus à la distillation, 80 millions € sont déjà issus du Programme National d’Aide.

Ayant rencontré, le nouveau ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, ce 7 juillet, en tant que secrétaire général de la FNSEA, Jérôme Despey espère obtenir rapidement un rendez-vous avec les ministres de l’Agriculture et de l’Economie pour compléter les subventions à la distillation en particulier, mais aussi le plan d’aide sectoriel en général. « Nous avons besoin de réactivité face à une urgence viticole. La la distillation de crise doit être associée à un stockage privé, nous demandons également un fond de compensation pour les taxes Trump et des avancées sur les exonérations de charges » énumère Jérôme Despey, qui souligne « le temps fou que l’on passe dans ces négociations. Le changement de gouvernement n’a pas aidé. Cela fait des mois que l’on est dans les discussions et négociations du plan de filière. »

45 millions €

Surprise du débat parlementaire sur le projet de loi de finances rectificative, le gouvernement a annoncé ce 9 juillet à l'Assemblée Nationale envisager une possible rallonge de 45 millions d'euros au plan de distillation de crise. Tout en fermant toute possibilité d'exonération des charges supplémentaires (cliquer ici pour en savoir plus).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé