Manager l'incertitude

Vendredi 03 juillet 2020 par Marion Ivaldi-Sepeau

Nouveau gouvernement, virage vert et social aux municipales, défi de la relance économique, crise sociale à l’ampleur inconnue, risque d’une deuxième vague d’épidémie de Covid-19, frontières toujours fermées, incertitudes sur la taxe douanière américaine, Brexit… Le second semestre 2020 s’annonce tout aussi incertain que le premier à la fois sur les orientations politiques et sur l’environnement des affaires. La visibilité des entreprises s’est considérablement rétrécie et, malheureusement, va perdurer. Le défi majeur du chef d’exploitation comme celui des dirigeants du négoce ou des organisations syndicales est de garder la confiance en l’entreprise à la fois pour nouer des partenariats commerciaux ou promotionnels résilients mais également pour éviter que l’engagement du collectif et des équipes ne s’effrite. Et, paradoxalement, s’il y a une chose certaine aujourd’hui, c’est qu’il va falloir « manager l’incertitude ». Les clés en sont plus ou moins connues : adaptabilité, réactivité, assertivité, agilité, créativité, capitalisation sur les forces, innovation… Par ailleurs, la filière viticole a une avance historique dans cette gestion inédite : son ADN est de gérer chaque année une vendange toujours singulière.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé