Innovation

Une marionnette high-tech dans vos vignes

Mardi 28 avril 2020 par Marion Bazireau

Vous visualisez les caméras qui filment le ballon dans les stades? Le robot à câbles fonctionne selon le même principe.
Vous visualisez les caméras qui filment le ballon dans les stades? Le robot à câbles fonctionne selon le même principe. - crédit photo : Green Farm Robotics
Grâce à ce robot à câbles, vous n’aurez plus besoin de tracteur. Vous n’aurez même plus besoin de vous rendre dans vos vignes pour désherber ou pour traiter.

Demain, quatre mâts fixés sur des socles amovibles pourraient quadriller vos parcelles de vignes. En haut, des treuils enrouleraient et dérouleraient des câbles qui feraient bouger une plateforme à laquelle vous auriez attaché vos outils de désherbage mécanique, de décavaillonnage ou de pulvérisation. Une sorte de marionnette high-tech.

"Du cuivre serait automatiquement pulvérisé dans vos vignes après le passage d’une averse."

Vous n’auriez plus besoin de tracteur. Vous n’auriez même plus besoin d’être là. Un logiciel déclencherait le roulement des treuils en fonction de la météo, et du cuivre serait pulvérisé dans vos vignes après le passage d’une averse.

Voici le projet de la start-up Green Farm Robotics, présenté à l’occasion d’un webinaire dédié à la robotique organisé par Innovin le 22 avril dernier. « Vous visualisez les caméras qui suivent le ballon du haut des grands stades de foot ? Le principe est le même, une sortie de marionnette high-tech, a schématisé Laurent Blanchet, son CEO. Même si finalement, nous ne faisons que retravailler un vieux concept. Lors de la première révolution agricole, quand les champs étaient labourés par des charrues tirées par des treuils à vapeur ».

Un robot tout terrain

Les câbles ne risquent-ils pas d’abîmer la vigne lorsque le robot descendra entre les rangs ? « Non, car nous y fixerons un bras télescopique », rétorque Laurent Blanchet.

Son esthétisme mis de côté, le concept a donc tout pour plaire. Le robot peut travailler au plus près du pied des ceps et sera capable de réaliser toutes les tâches courantes du vignoble, qu’importe la pente ou l’état du sol, qui pourra très bien être couvert de boue. Le tracteur n’étant plus nécessaire, les inter-rangs pourront se limiter à la taille d’une personne. « Vous n’aurez plus de compaction des sols, et plus d’utilisation de pétrole, le système fonctionnant à l’électricité. La tension des câbles est-elle qu’un oiseau ou le vent ne peuvent perturber le système » assure Laurent Blanchet. La start-up ayant d’abord envisagé un travail en grandes cultures, la taille des parcelles de vigne n’est pas non plus un frein.

Des essais sur vignes dans 3 mois

Green Farm Robotics est en train de développer son projet à l’aide de l’incubateur Inria. Ses fondateurs recherchent des partenaires pour réaliser les premiers essais sur vignes dans 3 mois. « Nous commencerons par de la pulvérisation, c’est ce qui est le plus simple » a annoncé Laurent Blanchet.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
MG Le 01 mai 2020 à 11:01:24
Car on manipule des matière dangereuse (naturelle ou chimique), car le personnel qualifié est de plus en plus rare, car la géolocalisation est une des pistes pour réduire les doses, car avec le développement du labourage, l’accessibilité des vignes après les orages va être problématique, car pour faire des vins de qualités, il faut augmenter les densités de plantation, car on aura l'autorisation pour les cépages résistant aux calendes grecques, car les TMS, car la réglementation, car il ne faut pas que la France loupe la révolution robotique et j'en oublie
craoux Le 30 avril 2020 à 15:30:50
Quelle époque ! ... On peut à la fois chercher à valoriser les pratiques respectueuses de notre environnement/cadre de vie (HVE) et tout aussi contradictoirement miser sur des projets délirants tels l'ombrage voltaïque et maintenant ce robot high tech câblé ! .... Faut-il rappeler à ces fous que certains de nos vignobles sont classés par l'UNESCO au patrimoine culturel immatériel de l'humanité ! De quel bois sont faits ces zozos qui veulent mettre du voltaïque et maintenant des robots et leurs câbles dans les vignes ? .... la technique n'est facteur de progrès qu'à la condition que des gens sensés soient aux manettes !
Celine Le 29 avril 2020 à 22:46:52
C'est dingue, et j'espère que cet appareil ne remplacera jamais l'humain dans les vigne, je suis œnologue et j'ai moi même de la vigne et je prends beaucoup de plaisir à y être sinon à quoi bon, c'est comme avoir un jardin et ne pas y mettre les pied, pourquoi vouloir à tout prix tout robotisée tout deshumaniser c'est absurde
Lopez Le 29 avril 2020 à 17:37:11
Étant salarié viticole ce genre d'avancer technologique me fait peur qu'est-ce qu'on fera le jour où la main de l'homme ne sera plus nécessaire, c'est bien mais beaucoup vont se retrouver au chômage...
MG Le 29 avril 2020 à 11:06:31
@ Celine : Si le logiciel qui déclenche les pulvérisations est intégré avec les bulletins de protection des végétaux, il pourra traiter à la juste dose au juste moment. C'est le but de la viticulture raisonnée (il y aussi la nature du produit mais ce n'est pas le débat ici) et non pas travailler comme il y a 60 ans. Il y a un certain nombre de maladie ou quand les symptômes sont visibles, il est déjà trop tard.
Emilien Le 28 avril 2020 à 21:32:56
Le métier de vigneron se modernise beaucoup depuis quelques années. Parfois pour de bonne raison (santé des Hommes, protection de l'environnement...) Mais il se déshumanise aussi de plus en plus. Nombre de vignerons ne sont plus que des gérants d'une entreprise et n'ont plus la passion comme motivation. Espérons que les mains de nos vignerons français resterons les principaux outils pour façonner les grands vins que nous pouvons élaborer.
Méhaye Le 28 avril 2020 à 17:15:02
Bonjour , Ravi de voir que la technique avance à grand pas, la viticulture de demain passe par la .. Il n y a plus de salariés qui veulent faire ce boulot , il n’y a plus de salarié passionnés non plus .. La robotisation nous amènera de la précision tehcnique indispensable a la viticulture de demain, de l optimisation sur l utilisation des produits phytosanitaires.. et nous permettra de rentrer dans le monde de la neutralité carbone à grand pas .. Il n’est pas sérieux de continuer à proposer du pseudo bio qui n’en est que partiellement,( et parce que ça fait vendre !!!) on utilise des produits naturels mais on traite 3 fois plus avec des tracteurs archaïques ..qui consomment beaucoup .. Nous devons aller vers une précision technique à tous niveaux avec des vignes propre en carbone , des vins sans résidus de pesticides...et la robotisation est une des solutions Bravo de nous proposer ces solutions
Romain Le 28 avril 2020 à 17:07:10
Toute machine multifonction a ses limites. Parfois il faudrait pouvoir tout faire en même temps. Comment se comportera t'elle en cas d'orage et foudre? Un refuge est absent du shéma proposé. Gardez en tête que dans les campagnes les câbles de cuivre sont très convoités par les recycleurs de métaux...
MARTIN Le 28 avril 2020 à 15:29:47
Le concept est plein d’espoir et nous permettra d’avoir des vignes protégées de toute maladie et propre de surcroît
Céline Le 28 avril 2020 à 14:31:22
... Tout cela me laisse un peu perplexe... C'est peut-être positif le fait de ne pas avoir à utiliser de tracteur donc pas de tassement de sol et moins de carburant (mais il en faudra de toute façon pour venir équiper le robot à chaque fois je suppose...). Ce qui me dérange le plus, c'est le fait que "plus besoin d'aller dans les vignes" et "c'est un logiciel qui déclenchera automatiquement des pulvérisations". C'est ça l'avenir ??? Un changement est en train de s'opérer pour travailler de plus en plus de façon raisonnée, ou on chercher à limiter les traitements, à renouer avec la Nature et l'ensemble des écosystèmes,... Que serait le métier de vigneron si on ne prend même plus le temps de voir sa vigne ? Pour moi, ce n'est pas aller dans le bon sens... C'est s'éloigner des valeurs que l'on cherche à retrouver, ou à garder.
pierreche Le 28 avril 2020 à 12:27:16
Encore un projet délirant comme les tunnels rétractables pour éviter la pluie . Encore de l'argent public gaspillé pour rien . A qui profite tout cela ?
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé