Georges Haushalter

La filière vin réclame "moins d’études et plus d’actions" pour survivre au coronavirus

Jeudi 16 avril 2020 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 17/04/2020 07:38:15

« Nous en avons assez de n’avoir aucune avancée concrète » s’impatiente le négociant bordelais.
Vice-président du conseil spécialisé vin de FranceAgriMer, le négociant bordelais lâche les coups face à l’administration française en général, et le ministère de l’Agriculture en particulier, qu’il juge trop lents à soutenir et accompagner les opérateurs du vignoble et du négoce touchés par l’épidémie de covid-19.
Ce contenu La filière vin réclame "moins d’études et plus d’actions" pour survivre au coronavirus est réservé aux abonnés payants Vitisphere et La Vigne. Pour y accéder :

ABONNEMENT LA VIGNE
Vitisphere
Si vous êtes abonné LA VIGNE Vitisphere
SE CONNECTER
Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre Vitisphere La Vigne 100% numérique (formule web)
- 100 % des contenus du site avec accès aux archives du magazine La Vigne
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
Où vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre La Vigne Vitisphere Intégrale (formule papier + web)
- 11 numéros
- 1 guide hors série
- 100 % des contenus du site
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
DECOUVRIR VITISPHERE
Vous souhaitez découvrir gracieusement
Vitisphere pendant 1 mois
RECEVOIR NOS Newsletters
Vous souhaitez recevoir les newsletters
la E-lettre de la Filière et la E-lettre du Vigneron

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Vous devez être abonné pour pouvoir commenter ce contenu payant
VOS RÉACTIONS
Gracia jean paul Le 17 avril 2020 à 07:50:04
Vous dites que Mr Haushalter n'a pas la langue dans sa poche ? Il devrait démissionner du conseil spécialisé vin, comme ses collègues. Nous savons, de toute façon, que FranceAgrimer n'a pas la volonté d'aider la filière viticole. Considérons les faits et non les paroles .Comment a t il préféré rendre de l'argent à l'Europe, affecté à cela, plutôt que de le donner au monde viticole? Cet organisme travaille...pour lui et ses fonctionnaires et sa parole ne vaut rien. Ceux qui ont signé un contrat d'aide de 40 % et modifié à 30 % 2 mois après le savent bien. la réponse jointe, justifiant l'immobilisme par l'avis de la Commission européenne montre toute l'arrogance de cet organisme. Il me semble que les fermetures des frontières, les plans massifs de soutien aux économies n'ont reçus qu'un soutien à posteriori de cette commission qui refuse d'aider des pays membres. " Circulez, msieurs dames, y a rien à voir pour les bouseux"
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé