Bordeaux

Pas d’unité syndicale pour la charte riverains

Mardi 14 janvier 2020 par Alexandre Abellan

« Si on s'imagine apaiser les inquiétudes et les relations avec une liste de Noël de bonnes intentions sans engagement, alors la désillusion risque d'être forte » prédit Dominique Techer.
« Si on s'imagine apaiser les inquiétudes et les relations avec une liste de Noël de bonnes intentions sans engagement, alors la désillusion risque d'être forte » prédit Dominique Techer. - crédit photo : Création Vitisphere
La Confédération Paysanne indique ne pas avoir été partie prenante dans la construction du dispositif d’amélioration des relations entre le vignoble et ses voisins.

Dissension dans le bordelais. En réaction au récent article concernant les débats bordelais sur la charte riverain, « nous ne pouvons pas laisser écrire que [ce] texte est un "projet rédigé par les organisations agricoles" » lance Dominique Techer, le porte-parole de la Confédération Paysanne de Gironde. Le syndicat minoritaire (26 % des voix aux dernières élections) reproche à la Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitations Agricoles (FDSEA, 60 % des suffrages avec la liste Jeunes Agriculteurs) d’avoir rédigé de son côté un projet de charte.

« Il a été mis sur la table tout ficelé, le jour même de la réunion dite des professionnels. On avait juste le droit de faire des propositions de modifications. Mais sur le but et la structure même de la charte, tout était déjà décidé » critique Dominique Techer. S’opposant au principe de Zone de Non Traitement (ZNT), la Confédération Paysanne plaide pour des Zones de Traitement Aménagé « où ne seraient autorisée qu'une liste restrictive de substances non nocives pour les humains et imposées des précautions d'usage » précise son porte-parole girondin.

"Conflits médiatisés"

Face aux difficultés commerciales actuelles du vignoble, Dominique Techer estime que « Bordeaux aurait dû saisir cette opportunité pour faire un geste véritablement fort en matière de protection des populations. Le ciblage particulier des enfants des écoles aurait pu être ce point fort. En lieu et place d'une véritable stratégie, on se donne la certitude de conflits médiatisés. »

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé