Retour sur une décennie

Vendredi 20 décembre 2019 par Marion Sepeau Ivaldi

Beaucoup l’ont déjà remarqué : nous allons entrer dans une année vin-vin, ce qui ne manque pas d’inspirer quelques blagues potaches sur les réseaux sociaux notamment. C’est aussi un changement de décennie qui appelle à regarder en arrière pour saluer tous ces changements qui ont animé l’actualité de la filière. Les vins de France s’apprêtent à souffler leurs dix bougies. Une nouvelle catégorie de vins qui a fait la démonstration de son intérêt sur certains marchés mais qui reste encore à développer. A l’export, ces dix ans auront vu l’avènement de la stratégie exportatrice de la France avec une progression remarquable de la valeur et l’affirmation du leadership français. Alors même si les fragilités sont là (la quasi-absence de progression des volumes exportés reste une problématique structurelle) et même si le contexte géopolitique n’a jamais été aussi incertain, c’est une décennie réussie pour l’export français qui s’achève. Sur le plan technique, l’arrivée de la robotisation et de la digitalisation aura sans doute marqué les esprits et surtout offert des espoirs quant à une viticulture plus performante et de précision. Mais, c’est surtout la problématique environnementale qui aura imprimé la décennie avec la forte progression des vins bios, l’entrée des mesures agri-environnementales dans les cahiers des charges des AOP, l’inscription des variétés résistantes, le déploiement de la HVE… et certaines autres réglementations environnementales qui auront animés les combats syndicaux.

Avec cette nouvelle décennie qui s’ouvre sous le signe du vin, souhaitons que la filière poursuive sur la voie de sa modernisation, de sa capacité à innover tout en restant fidèle aux traditions qui font la valeur de vins français. A toutes et tous très belles fêtes de fin d’année.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé