Foires aux vins Auchan 2019

« On est au bout d'un modèle »

Lundi 18 novembre 2019 par Juliette Cassagnes

« On est au bout d'un modèle »
A l'image de celles de l'an dernier, les foires aux vins d'automne 2019 dans les enseignes Auchan ont été « très mauvaises ». Seuls les vins à petits prix et les bulles s'en sortent.

Avec environ 30 millions d'euros de chiffre d'affaires sur la période septembre-octobre 2019, les foires aux vins d'automne dans les hyper, supermarchés, drive et site internet Auchan, chutent de 26% par rapport à celles de 2018, année qui avait elle-aussi été en baisse. Si les ventes résistent plutôt bientôt bien dans les supermarchés (+3% de chiffre d'affaires), les hypermarchés en revanche enregistrent de fortes régressions. 

« C'est dû à deux catégories, précise Charles Cousineau, manager catégorie vins chez Auchan. Les champagnes, qui enregistrent -46%, et les vins rouges, -39% ». L'effondrement des ventes de champagnes s'expliquent pour deux raisons : la désaffection des consommateurs pour ce produit, qui le considèrent comme trop cher, et la mise en place de la loi Egalim qui a mis fin aux « super-promotions » ; un phénomène qui vaut d'ailleurs pour les autres enseignes françaises : « le cœur du business des foires aux vins reposait sur les gratuités », rappelle le professionnel.

Mauvaise surprise sur les blancs également

Concernant les vins rouges, la région Bordeaux représente à nouveau « le gros point noir » de ces foires aux vins Auchan, comme l'an dernier. Les 1ers et Grands crus bordelais se sont très mal vendus. Parmi les raisons identifiées, l'inflation : « il y a eu une cassure, les particuliers ne peuvent plus acheter ». Les autres vignobles – Sud-ouest, Languedoc, Bourgogne - baissent aussi, mais dans une moindre mesure. « La déconsommation sur les vins rouges s'est clairement accélérée ; la loi Egalim a amplifié ce phénomène », résume Charles Cousineau,

Autre déception : les blancs, qui, eux-aussi, font grise mine, avec -5% de C.A. par rapport à 2018. Les vins d'Alsace et de Loire se sont mal vendus, tandis que la provenance Bourgogne a progressé. Les ventes « on-line » sur le site auchan.fr ne représentent qu'une faible part (1 million d'euros de C.A.) et sont elles-aussi en baisse.

Les bulles hors champagne – prosecco et crémants notamment - font partie des rares produits à progresser lors de ces foires aux vins, avec +3%. La catégorie des vins « petits prix » (entre 2,50 et 5€) est par ailleurs celle qui s'est le mieux vendue. Plus généralement, les AOC se font concurrencées par les IGP et les champagnes, par les autres effervescents. « Le client ne suit plus, il se rabat sur les produits moins chers », résume Charles Cousineau.

"On est au bout d'un modèle"

Positionnée depuis le début sur ce créneau des grands crus bordelais (avec le champagne, ils représentent 50% de l'activité foires aux vins) et spécialisée dans les hypemarchés, l'enseigne Auchan accuse donc une mauvaise rentabilité de l'opération cette année. La question de son avenir se pose donc : si sa suppression n'est pas à l'ordre du jour, le responsable indique qu'une « révolution culturelle » est nécessaire: « On est au bout d'un modèle, il faut faire différent », précise celui-ci, qui relève au passage la difficulté actuelle des enseignes à recruter les jeunes consommateurs pour les foires aux vins et dans les hypermarchés.

« Il faut accepter la déconsommation sur les rouges et plus pousser les blancs et les bulles : tout ce qui est frais et qui se met au frigidaire, pour l'apéritif, a la côte auprès des jeunes », explique t-il. Celui-ci envisage également pour l'an prochain un catalogue beaucoup moins étoffé, avec environ un tiers en moins de références ; mais une offre « plus qualitative et mieux expliquée » : « Le consommateur est perdu, il a besoin d'être rassuré, qu'on lui explique pourquoi cela va lui plaire. Le modèle de la plus grande foire aux vins avec le plus possible de références est fini, totalement perdu » conclut-il.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé