LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Nouvelle association

Loeil consultants met l’accent sur le conseil œnologique

Jeudi 29 août 2019 par Patrick Touchais

Les membres de l'association Loeil consultants. Au premier plan Anne Blain-Lebreton, la présidente
Les membres de l'association Loeil consultants. Au premier plan Anne Blain-Lebreton, la présidente - crédit photo : DR
Les oenos-conseils ligériens se sont réunis en association pour faire mieux connaître le métier d’œnologue indépendant et l’utilité du conseil œnologique.

C’est une première en France. Une association d’œnologues-conseils indépendants vient de voir le jour en Val de Loire. Baptisée : Loeil consultants (Loeil pour : Loire oeno et ingénieurs libéraux), elle revendique dix membres du Muscadet jusqu’à la Touraine.

Nous sommes indépendants

« Nous sommes indépendants parce que nous possédons tous notre propre structure, mais aussi parce que nos revenus sont quasi exclusivement issus du conseil et non de la vente de produits », indique Anne Blain-Lebreton, la présidente de l’association.

Selon les statuts de l’association la vente de produits ou matériels, ne peut représenter que 15 % maximum du chiffre d’affaires de ses membres.

Partage d'expérience

Au sein de leur structure, les œnologues-conseils ligériens entendent organiser des rencontres entre eux, pour se nourrir de leurs expériences, mais aussi avec les fournisseurs de produits et matériels pour être au fait des nouveautés. « Tout en gardant un œil critique sur tout ce qu’on nous propose pour conseiller au mieux nos clients », insiste la présidente.

En se fédérant les oeno-conseils indépendants veulent aussi se faire reconnaître auprès des organismes professionnels, des centres de formation et des instituts techniques, tout en distillant un message auprès de la viticulture : « le conseil n’est pas une dépense pure et dure. C’est un moyen de raisonner ses choix, comme lorsqu’on fait appel à un expert-comptable par exemple », insiste Anne Blain.

Au final, l’association Loeil tient à démontrer « qu’on peut vivre de son métier de conseiller sans recourir à la vente ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé