LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Se payer l’affiche

Vendredi 09 août 2019 par Alexandre Abellan

Discussion à peine imaginaire autour d’un crachoir :

- Rrraouspratttch !

- Quelle élégance dans le crachat ! Tu es à la limite de l'éructation pour un professionnel de la dégustation…

- C’est plutôt un compliment pour ton vin, souviens-toi de la campagne de Vin & Société : « tous ceux qui recrachent ton vin l’adore » ! Je suis un bon petit soldat, je m’y applique !

- A 100 000 euros la communication sur la consommation responsable, ta mémoire est appréciable. Rentable même. Mais si tu es si sensible aux dernières campagnes iconoclastes, bois-tu ton Champagne avec un reste de quiche ? Encore froide dans son alu ?

- Je te l’avoue, je n’ai pas non plus osé l’accord champagne-sardine proposé l’an dernier… Il est vrai que les communicants du vin osent tout en ce moment !

- C’est à ça que l’on reconnaît une filière fébrile sur son marché national. La baisse continue en quantité et les mutations lourdes en qualité poussent à se réinventer. On peut le regretter, mais il faut toujours plus choquer pour exister dans l’imaginaire populaire.

- M’est avis que cette nécessité de transgression vient du manque de transmission culturelle entre les générations. Quelle tristesse s’il faut en venir à désacraliser le vin pour attirer l’attention des jeunes.

- Oui, bon, je te ressers un verre ?

- Attends, je vérifie que le crachoir ne déborde pas…

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé