LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Biodiversité

Les Vignerons Ardéchois se donnent des obligations de moyens, et de résultats

Mardi 23 juillet 2019 par Alexandre Abellan

Les chiroptères font partie des espèces protégées par l’action de la LPO.
Les chiroptères font partie des espèces protégées par l’action de la LPO. - crédit photo : UVICA
En signant un partenariat avec l’antenne régionale de la Ligue pour la Protection des Oiseaux, l’union coopérative s’engage à des actions concrètes pour la protection de la faune et la flore.

« La plupart des vignerons sont des écolos dans l’âme, partageant la volonté de sauvegarder la faune et la flore ardéchoises. Mais les choses ne s’improvisent pas. Comme choisir le bon endroit pour positionner un nichoir à chauve-souris » explique Philippe Dry, le directeur général de l'Union des Vignerons des Coteaux de l'Ardèche (UVICA, 1 000 adhérents pour 6 000 hectares de vignes). Pour connaître et améliorer la biodiversité de son vignoble, l’UVICA signe ce 25 juillet une convention de partenariat avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux d’Auvergne-Rhône-Alpes (LPO).

Formalisant des collaborations préexistantes, cette convention va se traduire par la mise en place d’un programme de formations et de conseils aux vignerons de l’UVICA (bonnes pratiques sur les parcelles et leurs abords) et la création de deux refuges LPO, sur les sites de Néovinum (à Ruoms) et sur le domaine expérimental des Vigneron Ardéchois (25 ha en conversion bio à Sauveplantade, rachetés fin 2018).

100 % HVE

Ayant commencé leurs audits au printemps dernier*, la LPO va permettre aux Vignerons Ardéchois de bénéficier d’un nouveau « suivi d’indicateurs de biodiversité avec des professionnels passionnés » résume Philippe Dry. Pour financer les expertises de la LPO, les Vignerons Ardéchois vont reverser une partie du chiffre d’affaires de leurs gammes de vins durables. Notamment ceux appliquant la charte Ardèche par Nature (30 adhérents pour 100 hectares). L’union coopérative se donne également pour objectif de convertir 300 hectares en bio sous trois ans et l’intégralité de son vignoble en certification Haute Valeur Environnementale (HVE) d’ici 2025.

 

* : 37 espèces de papillons de jours ont été capturés, des animaux ont été observés par pièges-photos et des enregistreurs d’ultrasons vont permettre de connaître les espèces de chauves-souris présentes.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé