LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Coup de sang

Jérôme Despey, « estimer la vendange en juillet n’a pas de sens »

Vendredi 19 juillet 2019 par Marion Sepeau Ivaldi

Jérôme Despey, président du Conseil spécialisé vin de FranceAgriMer ne décolère pas : 'Cela n’a aucun sens ! A quoi sert-il de publier des estimations au moins de juillet ? Le ministère de l’Agriculture joue à la roulette russe !'
Jérôme Despey, président du Conseil spécialisé vin de FranceAgriMer ne décolère pas : 'Cela n’a aucun sens ! A quoi sert-il de publier des estimations au moins de juillet ? Le ministère de l’Agriculture joue à la roulette russe !' - crédit photo : DR
Le président du conseil spécialisé vin de FranceAgriMer ne décolère par après la publication des traditionnelles estimations de vendange ce 19 juillet.

Il avait déjà prévenu que la publication des estimations de la vendange 2019 le mettrait en colère. « Avec la sècheresse qui sévit un peu partout en France, avec des aléas climatiques qui n’ont pas laissé le vignoble serein depuis ce printemps, comment le ministère de l’Agriculture peut-il produire des estimations de vendange en juillet ? » tempête Jérôme Despey, président du conseil spécialisé vin de FranceAgriMer. Le service de statistique du ministère de l’Agriculture a fait savoir ce jour qu’il voyait une vendange dans la moyenne quinquennale, estimée entre 42.8 et 46.4 millions d’hl.

Pas d'obligation de publier

Un écart d’estimation qui ne dit finalement pas grand-chose de ce que sera la récolte. Et qui fait bondir Jérôme Despey : « Cela n’a aucun sens ! A quoi sert-il de publier des estimations au moins de juillet ? Le ministère de l’Agriculture joue à la roulette russe ! » ne décolère pas le responsable syndical. Désormais, il en appelle au ministre de l’Agriculture pour faire cesser ces estimations et réclame que le ministère de l’Agriculture fasse l’impasse sur la publication des estimations en août. « Selon la règlementation européenne, il n’y a d’obligation à la publication des estimations de récolte qu’en septembre ! » affirme, sèchement, Jérôme Despey.

Contrairement aux autres années, le ministère de l’Agriculture ne se risque pas à des estimations de récolte par région. Tout juste se limite-t-il à une tendance qui s’avère baissière dans l’ensemble des bassins de production.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé