Maine et Loire

Vers une récolte moyenne

Lundi 22 juillet 2019 par Christelle Stef

La coulure est forte dans certaines parcelles
La coulure est forte dans certaines parcelles - crédit photo : Caves Oudart (photo de 2018)
Le gel puis la coulure ont affecté le potentiel de récolte dans les vignes du Maine et Loire. A cela s’ajoute le manque d’eau.

La canicule au moment de la floraison a provoqué de la coulure et du millerandage dans le vignoble du Maine et Loire. D’après les dernières observations des techniciens de l’Association technique viticole (ATV 49), cette coulure est relativement forte dans 20 % des parcelles qu’ils ont visitées ce 15 juillet. « Ce sont surtout les cabernets francs (un cépage sensible à la coulure) qui sont touchés », précise Guillaume Gastaldi, conseiller viticole à l’ATV 49. Certains clones de chardonnay comme le 77 ou le 95 sensibles au millerandage ont également été très impactés.

Les vignes commencent à souffrir du manque d'eau

« Ces dernières années, on voit toujours un peu de coulure. On est habitué. Mais là le phénomène s’ajoute au gel. Sans compter la sécheresse qui risque d’impacter les volumes s’il n’y a pas d’eau dans les semaines qui viennent ». La météo à venir sera déterminante. Mais déjà les jeunes parcelles implantées sur des sols superficiels, notamment dans le Bas Layon commencent à souffrir du stress hydrique. « Les feuilles de la base commencent à sécher », rapporte Guillaume Gastaldi. Dans la région, vignerons et techniciens s’attendent donc à une récolte plutôt moyenne.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé