Effervescence aromatique

Tariquet coince la bulle dans son vin blanc

Jeudi 16 mai 2019 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 17/05/2019 10:46:20

Armin et Rémy Grassa présentent la cuvée l’Entracte millésimée 2018 sur leur stand Vinexpo, ce 15 mai.Armin et Rémy Grassa présentent la cuvée l’Entracte millésimée 2018 sur leur stand Vinexpo, ce 15 mai. - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
Pour son premier vin pétillant, le domaine gascon a opté pour la cuve close et la capsule couronne afin de préserver les arômes primaires qui font sa signature.

« Le style de nos vins blancs se marie bien avec les bulles. Tout l’enjeu était de conserver leur aromatique » résume Rémy Grassa, le directeur général du domaine Tariquet (1 200 hectares de vignoble en Gascogne, dont 100 d’Armagnac). Au terme de cinq ans de tests, la propriété a pu présenter sa première cuvée effervescente, l’Entracte, lors du salon Vinexpo Bordeaux. Avec un assemblage de 70 % chenin et de 30 % de chardonnay, ce brut nature non dosé a été produit selon la méthode Charmat.

Préservation des arômes

« Avec une prise de mousse longue et à faible température en cuve close, le vin reste sur des arômes primaires. La seconde fermentation ne les endommage pas » précise Rémy Grassa, visiblement satisfait d’avoir su préserver la signature des vins Tariquet en IGP Côte de Gascogne. Pour conserver ces arômes fruités et exotiques, Tariquet a également fait le choix de boucher ses bouteilles avec des capsules couronne. Un parti-pris iconoclaste qui devrait permettre à ces bouteilles de se distinguer dans le réseau traditionnel visé, en France voire à l’export, avec un prix de vente conseillé de 12 €/col.

22 000 bouteilles vont être commercialisées sur l’année 2019. L’objectif étant de monter le volume de cette cuvée selon son succès, mais aussi en fonction des investissements en encépagement (le domaine possède 14 hectares de chenin blanc, et va en planter 7 ha) et en matériel (Tariquet s’est équipé de de deux cuves isobarres en inox). Avec ses faibles quantités, « c’est entracte dans un grand spectacle » plaisante Rémy Grassa. Le domaine Tariquet commercialisant chaque année 9 millions de cols en IGP Côtes de Gascogne, et 140 000 cols d’Armagnac.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé