Flavescence dorée en Bourgogne

L'impasse sur la prospection pourra coûter cher

Mardi 23 avril 2019 par Juliette Cassagnes

L’évolution de la flavescence dorée depuis 2012 montre que la situation qui s’était améliorée et tendait à se stabiliser avec un nombre de communes touchées de plus en plus retreint s’est dégradée en 2018 avec une nouvelle extension de la maladie dans le Mâconnais Nord.
L’évolution de la flavescence dorée depuis 2012 montre que la situation qui s’était améliorée et tendait à se stabiliser avec un nombre de communes touchées de plus en plus retreint s’est dégradée en 2018 avec une nouvelle extension de la maladie dans le Mâconnais Nord. - crédit photo : Bulletin d'informations Flavescence dorée en Bourgogne, février 2019
Pour obliger les domaines viticoles qui ne participent pas aux prospections du vignoble en automne, une nouvelle procédure va être instaurée en Bourgogne, avec à la clé un risque de sanction financière.

Les vignerons ont été prévenus lors de l'Assemblée générale de la CAVB ce vendredi 12 avril 2019 à Beaune. Pour mettre un terme à l'absentéisme constaté dans le nord-Mâconnais lors des prospections flavescence dorée, les autorités, en lien avec les responsables professionnels, ont décidé faire évoluer le dispositif d'organisation de celles-ci.

Un courrier d'engagement à participer aux prospections va être envoyé prochainement aux exploitations viticoles, qui devront le renvoyer signé d'ici début juin 2019.

"Une hausse significative "
« Ceux qui ne veulent pas y participer auront leurs parcelles prospectées automatiquement par le SRAL ou la FREDON... Ils recevront une facture correspondant au coût d'une prospection individuelle, soit minimum 500€/ha », a prévenu Jean-Hugues Goisot, responsable de la commission technique à la CAVB.

Les résultats des contaminations de l'année 2018 ont en effet été « en demi-teinte », avec un nombre de communes touchées en hausse par rapport à 2017, avec 15 recensées, dont 3 nouvelles, contre 9 en 2017. 62 prélèvements (entre 1 et 5 ceps) positifs ont été comptabilisés, contre 19 l'an dernier. Cette progression "significative" est localisée dans le nord-mâconnais (71), dans le foyer historique; elle serait liée à un manque de mobilisation de certains domaines qui ne participent pas ou plus aux prospections, et qui découragent les responsables communaux chargés de celles-ci.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé