Opération communication

Le négoce bourguignon, c'est aussi ses Grands crus

Jeudi 11 avril 2019 par Juliette Cassagnes
Article mis à jour le 12/04/2019 09:43:54

Au micro, Frédéric Drouhin s'exprimant lors d'une soirée 'Grandes maisons & grands crus' auprès de journalistes internationaux
Au micro, Frédéric Drouhin s'exprimant lors d'une soirée 'Grandes maisons & grands crus' auprès de journalistes internationaux - crédit photo : J Cassagnes
L'UMVGB (Union des maisons de vins de Grande Bourgogne) a décidé de dupliquer l'événement 'Grandes maisons et Grands crus' à Paris, en juin prochain. Elle souhaite toucher plus de journalistes et influenceurs de la capitale.

Le négoce de la Grande Bourgogne a décidé de partir à la conquête des journalistes et prescripteurs parisiens. Son syndicat, l'UMVGB, organisera le lundi 3 juin 2019 une grande dégustation de Grands crus bourguignons dans le somptueux cadre du Ritz, à Paris, en présence des dirigeants des entreprises. '' Il s'agit d'une version dupliquée et délocalisée de notre soirée Grandes maisons & Grands crus organisée en Bourgogne et qui fonctionne bien, mais à Paris ''', précise Hubert Zeimett, son directeur-adjoint. " Les différentes facettes du négoce "

Cet événement qui a lieu tous les deux ans rencontre en effet un franc succès, avec 160 journalistes ou prescripteurs présents lors de la dernière édition, en mars 2018. Mais ces derniers sont essentiellement étrangers ou locaux... L'idée est donc de toucher une cible plus parisienne avec ce nouvel événement. " C'est une opération d'image. Nous voulons montrer que nos Maisons ne proposent pas uniquement des vins pour répondre à de gros clients, mais qu'elles sont aussi très présentes à l'amont, avec d'excellents vins issus de propriétés situées dans les appellations les plus prestigieuses ", poursuit le responsable.

Comme pour la version originale, les dégustations porteront uniquement sur des Grands crus, mais issus de tous millésimes. 

" Il s'agit d'un test, on ne sait pas encore s'il sera reconduit tous les deux ans et le cas échéant, si ce sera à Paris ou ailleurs, précise Hubert Zeimett. La porte reste ouverte ".

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé