Formation

Les Optimum « aux petits mômes »

Vendredi 15 février 2019 par Vincent Gobert

La machine à vendanger Optimum de Pellenc La machine à vendanger Optimum de Pellenc - crédit photo : Pellenc
Pellenc met à disposition ses machines à vendanger neuves dans 4 écoles techniques. Constructeur, distributeurs et établissements scolaires concluent un accord tripartite pour offrir un support de formation parmi les plus technologiques.

Il n’y a pas que les moissonneuses dans la vie, il y a les machines à vendanger aussi. Telle est l’une des raisons de l’effort consenti par Pellenc pour placer 4 Optimum neuves des établissements techniques de régions différentes. Depuis le début de l’année, les élèves du lycée agricole de Gignac (34), du lycée professionnel Charles Alliès de Pézenas (34), du lycée des Métiers du Domaine d'Eguilles à Vedène (84) et du lycée René Cassin à Mâcon (71) ont tout loisir de décortiquer et de conduire ces automoteurs parmi les plus modernes. « Le machinisme agricole est déjà le parent pauvre des formations techniques, c’est déjà une niche, alors le machinisme viticole, imaginez… » confie Rémi Beaugier, responsable des formations chez Pellenc.

Sélection sur la motivation

« Nous conduisons avant tout ce projet par nécessité, poursuit-il. Beaucoup d’écoles viennent nous voir pour avoir une machine mais sans but précis. Aussi, nous avons décidé d’accepter des mises à disposition selon plusieurs critères : la motivation de l’équipe pédagogique, la géographie et le site ». Passée cette sélection, le professeur retourne à l’école ! Pellenc prend en charge une semaine complète de formation dans ses locaux au milieu des technicien du réseau de distribution, qui peuvent donc aussi être anciens élèves de son école ! Seule la livraison est prise en charge par l’établissement scolaire.

De son côté, le distributeur est sollicité pour la logistique, la mise en route, les pièces, les pannes. Pour le reste, l’école bénéficie des documents de la machine, du logiciel de diagnostic, etc. « Tout cela nous permet de proposer aux élèves des exercices pratiques de conduite et de maintenance, sur toutes les spécificités de la machine, décrit Georges Gaubon, coordinateur & formateur technique au lycée agricole de Gignac. Nous avons une filière bac pro équipement avec un module spécifique aux machines à vendanger. Nos étudiants pourront ainsi acquérir des compétences qui représenteront un réel avantage sur leur CV. Nous n’avions pas de partenariat de ce type. Habituellement, nous devons autofinancer le matériel ». La limite à l’opération est que les élèves n’utiliseront pas la machine en condition réelle pour cause de risque sur l’utilisation. Pellenc la récupère dans l’été et la remet en état si besoin pour la vendange de l’année. D’autres marques sont présentes dans les ateliers des écoles du Pays.

Dans un secteur des agroéquipements où il y a beaucoup de tension sur les métiers, l’opération consiste aussi à faire connaître les machines Pellenc auprès des futurs techniciens.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé