Pas plus de 200 enseignes en 3 ans

Les cavistes Nicolas s’ouvrent aux franchisés

Lundi 21 janvier 2019 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 25/01/2019 11:21:10

Les nouveaux franchisés du Nicolas de Chamonix ont ouvert leurs portes ce 20 décembre 2018.Les nouveaux franchisés du Nicolas de Chamonix ont ouvert leurs portes ce 20 décembre 2018. - crédit photo : Cavistes Nicolas
Le premier réseau de cavistes français veut se développer dans les territoires où il est très peu présent. Ses enseignes étant essentiellement citadines, pour ne pas dire parisiennes.

Sans y aller tout schuss, le réseau de cavistes Nicolas explore de nouvelles pistes en acceptant désormais les franchisés sur des territoires qu’il ne travaillait pas. Pour la saison des sports d’hiver, un nouveau caviste Nicolas vient ainsi d’ouvrir ses portes à Chamonix sous le statut de franchise. Spontanément, « Nicolas ne serait jamais allé implanter un caviste dans les montagnes. Nous n’en aurions pas eu l’idée sans rencontrer un commerçant-entrepreneur pour nous convaincre » reconnaît Christopher Hermelin, le directeur de la communication et du marketing de transition du réseau Nicolas.

Diversification territoriale

Pour la filiale de distribution du groupe Castel frères, tout l’intérêt de s’ouvrir à la franchise est de d’implanter de petites et moyennes structures* dans des territoires qui lui étaient jusque là inconnus. Si les 500 magasins en propre de Nicolas forment actuellement le premier réseau de cavistes en France, ils sont surreprésentés dans les grands centres urbains. Pour ne pas dire franciliens (avec 320 enseignes en région parisienne, dont 180 dans Paris intramuros). La chaîne vise désormais les villes moyennes et touristiques pour se développer via des franchises. « Nous n’allons pas densifier notre réseau, mais l’élargir » précise Christopher Hermelin, qui appuie sur la volonté du réseau de redynamiser les centre-villes.

Ayant testé son nouveau concept au dernier salon parisien de la franchise, Nicolas a déjà reçu des dizaines de candidatures et en finalise actuellement une dizaine. Pour ne pas être débordé, le réseau a décidé d’accepter au maximum 200 franchises dans les trois années à venir. Ce qui « répond à notre capacité d’absorption et à notre maillage » estime Christopher Hermelin.

"Nicolas reste un généraliste"

Si cette stratégie d’expansion peut inquiéter les cavistes indépendants, le directeur marketing souligne que « Nicolas reste un généraliste quand la plupart des cavistes se sont ultra-spécialisés. Nous sommes une grande maison, mais les mastodontes restent dans la grande distribution. »

En cours de structuration, la franchisation de Nicolas devrait prendre de l’ampleur dans les prochains mois, et continuer de baliser le territoire français… Au-delà du domaine skiable.

 

* : Soit des cavistes de 50 à 70 mètres carrés.

 

Chiffres clés

Avec 551 magasins dans le monde, le réseau Nicolas a un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros. Son fond de rayon recense 1 200 références de vins, spiritueux et bières. Les magasins emploient 765 cavistes et 900 collaborateurs. La carte de fidélité du réseau est utilisé par 700 000 clients.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé