LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Vallée du Rhône

Une cuvée de Cornas aux accents de la French Touch

Mercredi 09 janvier 2019 par Chantal Sarrazin

Les membres du groupe Cassius.
Les membres du groupe Cassius. - crédit photo : Cassius
Un jeune vigneron de Cornas s’est associé au groupe de musique électronique Cassius pour lancer une cuvée en commun. Elle a été présentée lors de la sortie du dernier album des musiciens.

Johann Michel, vigneron dans l’appellation Cornas, a trouvé un moyen original de faire parler lui auprès des millenials. Sa cuvée Cornassius a accompagné la sortie du dernier album du duo Cassius lors d’une soirée le 6 décembre dernier aux Bains la célèbre boîte parisienne. L’information a notamment été relayée par le site Konbini qui s’adresse à un lectorat plutôt jeune. « Junior Parado, le fondateur Junart une structure qui met en relation des vignerons et des artistes contemporains, m’a fait rencontrer les membres de ce groupe de musique, explique Johann Michel. Ils ont apprécié ma cuvée de Cornas Janas 2016 vinifiée en grappes entières. C’est elle qui compose la cuvée Cornassius, la contraction de Cornas et du nom de scène de ce groupe, rebaptisée ainsi dans le cadre de cette collaboration. » Tirée à seulement 150 exemplaires, son étiquette a été imaginée par créatrice de mode Dyane de Sérigny. Les bouteilles sont vendues au prix de 95 € l’unité dans un coffret en bois reprenant le design de l’étiquette. Cette dernière a également fait l’objet d’une affiche que l’on peut s’offrir pour 75 euros. Pour passer commande, il suffit d’envoyer un mail à Junior Parado.

Un outil de notoriété

Le groupe Cassius est l’une des références bien connue de la French Touch, un courant musical né en France en 1990, reconnu internationalement comme la déclinaison française de la house musique. « Cette association n’a pas eu pour l’instant de retombées commerciales, commente Johann Michel. Elle me permet en revanche de communiquer de manière originale et de côtoyer des artistes d’univers différents. » L’an passé, toujours avec Junart, le vigneron avait créé une cuvée spéciale dont l’étiquette avait été dessinée par le graffeur Nasty devenu célèbre avec ses graffitis recouvrant les rames du métro parisien. 

 

Crédit : Junart

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé