Ventes en GD

Pouch up, Bib down

Jeudi 13 décembre 2018 par Juliette Cassagnes
Article mis à jour le 17/12/2018 10:57:27

Système U a lancé 8 références de vins en Push-up en mai 2018Système U a lancé 8 références de vins en Push-up en mai 2018 - crédit photo : J Cassagnes
Alors que les ventes de Bib 5 litres sont en panne dans les super et hypermarchés, le Pouch-up de 1,5 litre, lui, prendrait son essor dans les « city-markets ».

Les pouch-up, emballage de 1,5 litre alternatif au Bib, monteraient en puissance dans la distribution française, selon Marc le Dreff, directeur commercial Smurfit Kappa: « Ils existent depuis 8 ans et augmentent progressivement. Mais cela fait un an-et-demi que la croissance s'accélère, sous l'impulsion de la GD », témoigne celui-ci. La première enseigne à avoir « impulsé » le mouvement a été Casino, pour ses vins vendus sous sa MDD « Club des Sommeliers ». Système U est également moteur sur ce segment, avec désormais 11 références sous sa marque distributeur. « Les autres vont y venir », prédit le responsable. En Europe du Nord, via les monopoles d'Etat, ou encore au Royaume-Uni, la demande progresse également : les chaînes Asda, Tesco, Mark&Spencer distribuent désormais ce type d'emballage.

"Des Bib de 5 litres trop chers"

Cet essor serait à mettre en corrélation avec la baisse des ventes de vin en Bib de 5 litres, enregistrée lors de la campagne 2017-2018 ; une tendance qui serait directement liée au prix des vins qui ont augmenté et qui sont devenus « relativement élevés » dès lors que l'on vise des conditionnements de 5 litres et qui nécessitent désormais « un pouvoir d'achat un peu élevé, qui pèse sur le porte-monnaie ». Le format de 1,5 litre serait pour sa part « un bon compromis prix » entre une bouteille et un Bib de 3 litres.

Un format qui plaît aux jeunes

Mais le pouvoir d'achat n'expliquerait pas à lui-seul cet intérêt récent ; tandis que les Bib de 5 ou 3 litres – le seul format dont les ventes progressent en GD - sont vendus surtout en super ou hypermarchés, les pouch-up, plus petits, faciles à mettre en rayon et à transporter, trouvent leur place dans les « city markets », ces petits magasins de centre-villes de plus en plus développés par la grande distribution. « La structuration des magasins a fait naître un besoin en pouch-up, qui n'existait pas jusqu'à maintenant, indique Marc le Dreff. Différent du Bib 3 litres, il n'en canabilise pas les ventes », assure t'il.

Enfin, dernier argument : ce packaging « attractif » rencontrerait du succès auprès d'une clientèle plus « jeune et nomade », qui ont une consommation « fractionnée et modérée », et qui fréquente justement ce type de magasins. 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé