Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Après le Divico

Divona le cépage blanc résistant venu de Suisse

Mercredi 12 décembre 2018 par Alexandre Abellan

D’abord connu sous le nom de code IRAC 2060, ce cépage blanc résistant est devenu Divona.
D’abord connu sous le nom de code IRAC 2060, ce cépage blanc résistant est devenu Divona. - crédit photo : Agroscope
La recherche helvétique présente sa première vigne à raisins blancs qui soit résistante au mildiou et à l’oïdium ainsi qu’à la pourriture grise.

On prend les mêmes, et on recommence. Après avoir donné au vignoble suisse le cépage résistant rouge Divico en 2013, les cépages Gamaret et Bronner viennent de donner le Divona. Un cépage blanc résistant au mildiou et à l’oïdium*, et tolérant à la pourriture grise. Mais sans résistance au black-rot ou au rougeot. Obtenu en 1997 parmi des milliers de pépins candidats, ce « premier cépage blanc multirésistant sélectionné par Agroscope » est prêt à être diffusé annonce le centre de recherche agronomique suisse qui précise que « selon la pression des maladies, seuls un à trois traitements contre le mildiou et l’oïdium sont requis autour de la période de floraison/ nouaison ».

Variété précoce, comparable au Müller Thurgau précisent ses obtenteurs, Divona présente une vigueur moyenne, un port érigé apte au palissage et « une productivité assez élevée qui nécessite fréquemment une régulation de la récolte ». Agroscope conseille d’« éviter les situations les plus chaudes du vignoble ainsi que les sols à disponibilité en eau très limitée ».

PIWI

Baptisé Divona, en référence à la divinité gauloise des sources, ce cépage blanc compte bien ruisseler dans tout le vignoble septentrional grâce au profil aromatique de ses raisins et vins. Ces derniers ayant obtenu une médaille d’or pour son premier concours, celui de dégustation de vins issus de cépages résistants (PIWI). Si les moûts de ce nouveau cépage sont peu expressifs, ses vins sont axés sur des « arômes évoquant les fruits exotiques, les agrumes et souvent, agrémentés de notes florales et minérales ».

En diffusion dans les pépinières helvétiques depuis trois ans (avec un matériel pré-base), ce nouveau cépage est encore au stade expérimental. Seuls des vignerons sous-contrat ayant planté des parcelles d’essai pour valider les capacités d’adaptation de la variété aux différents terroirs suisses et pour en tester le potentiel œnologique. Avant d’être diffusé en France, Divona doit être inscrit dans le catalogue d’un pays membre de l’Union Européenne, pour qu’une demande de classement soit instruite dans le vignoble français.

 

* : Pour accélérer le processus de sélection de ce nouveau cépage, les chercheurs d’Agroscope se sont appuyés sur des marqueurs biochimiques et non génétiques. Ainsi, en termes de « QTL de résistance, il possède en tout cas RPV10 et REN 3 » explique Jean-Laurent Spring, chef de groupe viticulture à l’Agroscope, mais « pour le mildiou je n'ai pas d'information définitive en ce qui concerne la présence de RPV3 ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé