Nouvelles plantations

Sauf exceptions, le Sud-Ouest continue de ne pas contingenter

Jeudi 22 novembre 2018 par Alexandre Abellan

Depuis 2016, le vignoble du Sud-Ouest a enregistré 1 947 ha en replantation, 539 ha en replantation anticipée et 1 165 ha de plantation nouvelles.
Depuis 2016, le vignoble du Sud-Ouest a enregistré 1 947 ha en replantation, 539 ha en replantation anticipée et 1 165 ha de plantation nouvelles. - crédit photo : IVSO
Comme les années précédentes, seules trois appellations du bassin viticole demandent une limitation de leurs nouvelles autorisations de plantation.

Se réunissant ce 8 novembre à Toulouse, le Conseil de bassin viticole du Sud-Ouest s’est inscrit dans la continuité. « Comme le bassin n’est pas en surproduction, on a reconduit à l’identique le principe d’accorder à chacun les autorisations demandées. On laisse à chaque AOP et IGP la liberté de fixer des quotas » explique Michel Defrancès, le vice-président du conseil de bassin.
Dans la pratique, seules trois appellations ont demandé des contingents de nouvelles plantations en 2019 : 1,5 hectare en Béarn (comme en 2018, où 0,7 ha ont été demandés et attribués), 0,1 ha à Buzet (comme l’an passé, où 0,1 ha ont été demandés et attribués) et 20 ha en Jurançon (contre 25 ha en 2018, où 13,8 ha ont été demandés et plantés).

Avis favorables

Validées par le conseil de bassin, ces demandes ont déjà reçu un avis favorable du Comité Régional de l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (CRINAO). À noter que si la demande de restriction à la replantation a été adoptée à Jurançon, celle du Béarn a reçu un avis défavorable, son aire d’appellation se superposant à celle de l’AOC Madiran.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé