Marché américain

Les vins Yellow Tail déboursent 4,5 millions € pour un spot au Super Bowl

Mercredi 14 novembre 2018 par Alexandre Abellan

Baptisée « Tastes Like Happy », la nouvelle campagne de Yellow Tail mettra une nouvelle fois en avant son kangourou animatronique « Roopert ».
Baptisée « Tastes Like Happy », la nouvelle campagne de Yellow Tail mettra une nouvelle fois en avant son kangourou animatronique « Roopert ». - crédit photo : Casella Wines
Visant 100 millions de téléspectateurs, la pub de la marque australienne pendant la finale de ligue de football américain doit continuer de booster les ventes.

Pour être diffusée le 3 février prochain lors de la finale du championnat de football américain, le « Super Bowl », la publicité de la marque Yellow Tail va coûter pas moins de 6 millions de dollars (soit 4,5 millions d’euros) révèle le site Shanken News Daily. Durant 30 secondes, ce nouveau spot devrait être vu par 100 millions de téléspectateurs. Extraordinairement coûteux, l’investissement se veut à la hauteur de l’ambition de la première marque de vin importé aux États-Unis en volume. Ayant déjà acheté des publicités en 2017 et 2018, Yellow Tail connaît « une amélioration de ses ventes et de la force de sa marque. Ce sont de forts indicateurs que les publicités du Super Bowl et les campagnes de soutien que nous avons mené ont eu un impact positif » rapporte Iain Douglas, le responsable du marketing de Deutsch Family Wine & Spirits, l’importateur de Yellow Tail aux États-Unis.

Contournement de monopole

Avec sa publicité « let’s Yellow Tail » en 2017 et sa « surprise » en 2018, Yellow Tail est devenue la première marque de vin a s’inviter durant une diffusion du Super Bowl. Une première qui a demandé du doigté. La publicité de boissons alcoolisées durant le Super Bowl est en effet une exclusivité commerciale du groupe brassicole Anheuser-Busch Inbev (marques de bières Budweiser, Corona, Stella Artois…). Pour contourner ce monopole national, Yellow Tail a réalisé des achats auprès de 80 régies de publicités locales. Afin que la diffusion dans les états reprenne sa publicité parmi celles diffusées nationalement. « 55 % des foyers boivent du vin lors du Super Bowl et ils n’avaient jamais vu de vin en face. C’était une bonne idée d’en finir avec cette sécheresse » estime Tom Steffanci, le président de Deutsch Family, interrogé par USA Today.
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé