LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Restructuration, investissement

Des aides majorées pour les jeunes et les assurés

Vendredi 19 octobre 2018 par Bertrand Collard

Vigne irriguée
Vigne irriguée - crédit photo : Martin Caillon
Les jeunes agriculteurs bénéficieront de 35 % d’aide à l’investissement et de 1000 €/ha de plus que les autres pour la restructuration. Les assurés auront eux aussi droit à un bonus.

La Commission européenne a donné son accord. Les jeunes agriculteurs bénéficieront bien d’aides à l’investissement et à la restructuration majorées. Les assurés auront également droit à une petite prime. FranceAgriMer vient de l’annoncer. Les représentants des viticulteurs au conseil de l'établissement avait faiit ces demandes en mai dernier.

Le taux d’aide à l’investissement passera à 35 % pour les jeunes agriculteurs contre 30 % pour les autres demandeurs.

L’aide à la restructuration sera revalorisée de 1000 €/ha pour les jeunes qu’ils soient inscrits dans un plan collectif ou qu’ils réalisent un plan individuel.

"250 €/ha pour les assurés"

Quant aux titulaires d’une assurance récolte, d’une assurance grêle ou d’une assurance gel, ils bénéficieront de 250 €/ha de plus que les autres demandeurs d’aide à la restructuration. Cette prime leur sera versée quelle que soit la restructuration qu’ils mettent en œuvre : replantation, replantation anticipée, installation d’un palissage ou de l’irrigation.

Dans un premier temps, le conseil des vins de FranceAgriMer avait imaginé l’attribuer uniquement aux demandeurs d’aide à la restructuration par arrachage et replantation. Mais la Commission a vu les choses autrement. Bien plus de viticulteurs pourront donc bénéficier de ce coup de pouce.

FranceAgriMer évalue que la somme de ces bonus pourrait s’élever 2,5 millions d’euros l’an prochain pour l’ensemble des demandeurs d’aides à la restructuration.

"Enveloppe dépensée"

L’établissement public a versé 107,1 millions d’aide à la restructuration durant l’exercice qui s’est achevé ce 15 octobre. Toujours durant cet exercice, il a attribué 101,1 millions d’euros d’aide à l’investissement, 42,8 M€ d’aide à la promotion dans les pays tiers et 30,6 M€ d’aide à la distillation. Soit 280,5 M€. Tout l’enveloppe attribuée à la viticulture française a donc été distribuée en temps et en heure.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé