Grogne

Les viticulteurs espagnols dénoncent une entente sur les prix des raisins

Mardi 02 octobre 2018 par Sharon Nagel

La baisse des prix des raisins rencontre une vraie levée de boucliers des producteurs espagnols.
La baisse des prix des raisins rencontre une vraie levée de boucliers des producteurs espagnols. - crédit photo : CC0 Creative Commons
Dans plusieurs régions espagnoles, les producteurs sont en colère : les prix des raisins sont trop bas. Ils s'inquiètent pour la pérennité de leurs exploitations et s'interrogent sur d'éventuelles ententes sur les prix.

Les viticulteurs dans plusieurs grandes régions productrices espagnoles expriment leur indignation devant ce qu'ils considèrent comme des prix ruineux payés par les bodegas pour les raisins issus de la récolte 2018. Dans la DO Tierra de Leon en Castille et Léon, les jeunes agriculteurs (Asaja) affirment que malgré la faible production de cette année, les prix proposés « mettent à mal la pérennité des exploitations et découragent toute velléité d’agrandissement chez les viticulteurs ». Dans un communiqué de presse publié fin septembre, Asaja Léon a déclaré qu'après la très faible récolte de 2017 qui avait laissé les caves vides, suivie d'une autre petite récolte prévue cette année par le Conseil Régulateur - 2,5 millions de kilos de raisins au maximum - il était inadmissible que des producteurs indépendants se voient proposer des tarifs de l’ordre de 50 cents le kilo, « un prix plus proche de celui des régions productrices de vins d’entrée de gamme que celui des zones produisant des appellations de qualité ».

Suspicions d'entente sur les prix

A Castille-La Manche, un syndicat de producteurs est allé encore plus loin en accusant les bodegas d'entente sur prix. Il affirme que les prix payés par certaines des plus grandes bodegas pour les deux principaux cépages – l’airen et le tempranillo, qui représentent 63% de la production régionale - étaient identiques. « Les viticulteurs sont pieds et poings liés », a déclaré le syndicat. « La position dominante sur le marché de certaines bodegas, en particulier au niveau local, rend toute dénonciation de mauvaises pratiques par les viticulteurs très difficile car ils risquent des représailles ». A Valence aussi, les producteurs sont très remontés, qualifiant de « ruineux » les prix des raisins cette année et laissant entendre qu'il pourrait y avoir un « pacte » entre les bodegas les plus importantes de la région.

Selon l'organisation paysanne locale, les prix sont en baisse de 20% par rapport à l'année dernière, ce qui pourrait entraîner des pertes d'environ 25 millions d'euros, voire plus selon l'évolution des prix jusqu'à la fin de la récolte. A Castille-La Manche, une réunion a été convoquée fin septembre entre les représentants des producteurs et les pouvoirs publics pour discuter des questions de traçabilité au sein de la filière vitivinicole régionale. A la suite de la réunion, il a été annoncé que le gouvernement local renforcerait son plan de contrôle. L'une des mesures d’ores et déjà actée consiste à préciser sur l'étiquetage des vins de la DO Valdepeñas les cépages blancs utilisés afin d’assurer une meilleure information aux consommateurs.

Tags : Espagne Prix

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé