LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

"Troisième voie"

L'union des filières agricoles pour mieux porter le développement durable

Mardi 19 juin 2018 par Juliette Cassagnes

De gauche à droite : Jean-Louis Bergès, président de VDD et de la cave de Die Jaillance, et à sa gauche les trois présidents des associations Bleu Blanc Coeur, CRC blé et Demain la terre.De gauche à droite : Jean-Louis Bergès, président de VDD et de la cave de Die Jaillance, et à sa gauche les trois présidents des associations Bleu Blanc Coeur, CRC blé et Demain la terre. - crédit photo : J Cassagnes
Ce lundi 18 juin 2018 a été créé un nouveau collectif d'associations RSE de quatre filières agricoles, parmi lesquelles celles des "Vignerons en développement durable".

Quatre présidents d'associations agricoles, qui œuvrent toutes pour le développement durable chacune dans leur filière – « Bleu blanc cœur » pour l'élevage, « Demain la terre » pour les fruits et légumes, « filière CRC le blé de nos campagnes » pour les céréales et « Vignerons en développement durable » pour les vins - ont signé ce lundi matin 18 juin 2018 un manifeste, lors du salon Sirha Green, à Lyon.

Ce document officialise la naissance d'un nouveau collectif entre ces quatre entités, dont les représentants étaient désireux de se rapprocher. Le nom choisi pour ce dernier : le « Collectif de la 3ème voie » ; un nom choisi en lien avec le fait « qu'il existe une autre voie que le bio ou le conventionnel, celui du développement durable, ces trois voies n'étant pas opposées mais complémentaires », a précisé Jean-Louis Bergès, président de VDD et directeur de la cave de Die Jaillance.

Un collectif ouvert à l'arrivée de nouvelles filières

Ce regroupement a pour objectifs de faciliter des synergies et mutualiser les moyens entre ces 4 filières, mais surtout d'améliorer la communication et le lobbying sur cette démarche, auprès des pouvoirs publics, politiques et des acheteurs professionnels, en unissant leurs forces : « Il faut faire émerger, rendre plus audible cette 3ème voie, a expliqué Marc de Nale, directeur de l'association Demain la Terre. Nous disions tous la même chose chacun de notre côté, s'associer va nous permettre de porter le message d'une même voix ». « Il y a un besoin de parole collective sur la RSE et un vrai travail de communication à faire, a confirmé Jean-Louis Bergès, en lien notamment avec le retard pris sur la filière bio. Ce collectif va nous permettre de mettre plus de choses en commun pour peser politiquement et médiatiquement ».

Des réunions de travail vont avoir lieu dans le courant de l'année, ainsi qu'une première action de communication commune en octobre prochain, auprès des acteurs de la distribution. La question de créer une nouvelle association reste encore à trancher. Le collectif reste par ailleurs ouvert à l'arrivée de nouvelles filières agricoles, ont également précisé les différents intervenants.

Pour rappel, le développement durable repose sur 3 piliers que sont l'environnement, le social et l'économique. Le label Vignerons en développement durable, imaginé en 2007, représente 100 millions de bouteilles, environ 35 000 ha, pour 18 entreprises labellisées et 5 en conversion.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé