LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Languedoc

Sofralab déploie sa recherche œnologique aux vins tranquilles

Mercredi 16 mai 2018 par Alexandre Abellan

L’implantation de Sofralab dans le Languedoc remonte à 40 ans.
L’implantation de Sofralab dans le Languedoc remonte à 40 ans. - crédit photo : Sofralab
Au sein de son nouveau pôle logistique méditerranéen, le groupe champenois a créé un pôle de développement propre aux vins tranquilles. Un investissement de 1,2 million d’euros pour une implantation en forme de diversification.

Jusque-là rattachées au siège champenois de Sofralab, à Épernay, les marques Œnofrance et Martin Vialatte ont désormais un siège identifié pour développer et communiquer sur leurs produits œnologiques. Remplaçant la Station Œnotechnique de Méditerranée, basée à Poussan (arrière-pays sétois), le Campus Montagnac (arrière-pays biterrois) doit porter ces deux gammes, dédiées aux vins tranquilles. Comme le fait pour les vins effervescents, la Station Œnotechnique de Champagne, la troisième marque de Sofralab.

A LIRE AUSSI

Produits oenologiques
Les ambitions européennes de Sofralab
Laboratoires œnologiques
Excell rejoint le pôle analytique de Laffort

Basé à Montagnac (Hérault), ce campus privé se définit, dans un communiqué, comme un « pôle d’excellence technologique et innovant dédié aux vins tranquilles ». Se voulant « inédit » et « unique au monde », ce centre de recherche doit permettre au groupe Sofralab de s’inscrire fortement dans le paysage œnologique du Sud de la France et de l’Europe. « Cette implantation en région est une bonne nouvelle, car elle contribue forcémment à l'écosystème d'innovation régional en œnologie, et peut renforcer les liens avec les équipes publiques et la dynamique locale sur la thématique » confie à Vitisphere un chercheur.

Cave expérimentale

Ayant ouvert en mars dernier sa plateforme logistique de 3 600 mètres carrés pour les marchés bordelais, languedociens et rhodaniens (ainsi qu’italiens, espagnols et portugais), le groupe Sofralab y a construit une cave expérimentale de 300 m2 pour tester ces produits. D’une capacité de 60 hectolitres avec sa vingtaine de cuves, cette plateforme d’essai doit mettre à profit la diversité des cépages et terroirs méditerranéens grâce aux apports de caves partenaires (comme les coopératives Pinet ou Pomerol).

À l’étage de ce socle logistique et expérimental, Sofralab a implanté des laboratoires d’œnologie et de microbiologie, afin de développer de nouvelles levures et autres intrants. Une salle d’analyse sensorielle complète ce pôle, avec un centre de conférence (d’une capacité de 120 personnes). Pour animer la vie de campus en dehors de Sofralab, les œnologues indépendants pourront louer des bureaux et une paillasse de labo. Cette offre collaborative étant baptisée Œno & co.

Travaux

En plus d'un prix d’achat de 1,7 million d'euros pour les bâtiments, le montant des travaux à Montagnac s’élève à 1,2 million € pour Sofralab. Les trois marques du groupe enregistrent un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros (dont 45 % à l'export), pour 190 employés.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé