LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Hérault

Privés de prime à l'irrigation

Mardi 13 mars 2018 par Michèle Trévoux

L'Europe finance la mise en place de systèmes d'irrigation. Mais de viticulteurs héraultais n'en ont pas vu la couleur.
L'Europe finance la mise en place de systèmes d'irrigation. Mais de viticulteurs héraultais n'en ont pas vu la couleur. - crédit photo : DR
Une centaine de viticulteurs héraultais n'ont pas reçu la prime européenne d'aide à l'installation de matériel d'irrigation. La cause ? Un changement réglementaire qui n'a pas été porté à leur connaissance.

La FDSEA de l’Hérault voit rouge. Après des mois de négociations infructueuses avec le ministère de l’Agriculture, le syndicat hausse le ton dans l’affaire des primes à l’irrigation. Une centaine de viticulteurs de la région se sont vus privés de cette prime européennede 800 €/ha, suite à un changement dans la procédure d’attribution. Les vendanges ayant été précoces, ces producteurs ont installé dès fin septembre leur goutte-à-goutte, alors que l’Europe et FranceAgriMer exigent désormais un contrôle préalable des parcelles. Pour la FDSEA, les vignerons n’étaient pas au courant de ce changement. « L’information n’est parue que le 30 novembre au bulletin officiel du ministère de l’Agriculture. Comment peut-on reprocher à ces viticulteurs de n’avoir pas tenu compte d’une information qui n’était pas encore diffusée ? » s’insurge Guilhem Vigroux, le président de la FDSEA de l’Hérault. La FDSEA s’est entourée des conseils d’un avocat qui a écrit à FranceAgriMer pour demander une dérogation pour les viticulteurs concernés. « Si nous n’obtenons pas gain de cause, nous porterons l’affaire devant les tribunaux. Trop c’est trop. Ça suffit de nous prendre pour des idiots», tempête l’Héraultais.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé