Millésime 2018

L’Argentine renoue avec des vendanges normales

Lundi 05 mars 2018 par Alexandre Abellan

D’après l’INV, le vignoble argentin s’étend sur 224 000 hectares, pour 881 bodegas.
D’après l’INV, le vignoble argentin s’étend sur 224 000 hectares, pour 881 bodegas. - crédit photo : Wines of Argentina
Après de petites récoltes successives, le vignoble argentin doit revenir, de justesse, dans la moyenne. Ce qui laisse désormais ouverte la question de la valorisation de ces raisins.

D’après les premières estimations de l’Institut National de Vitiviniculture (INV), le vignoble argentin devrait produire entre 2,2 et 2,3 millions de tonnes de raisins en 2017. Soit une hausse entre 12 et 17 % par rapport à la petite récolte 2017. Qui constituait la deuxième plus vendange des cinquante dernières années en Argentine avec 1,9 million de tonnes, 2016 remportant la première place avec 1,7 million de tonnes.

Même si la production 2018 s’annonce en dessous de la moyenne décennale (2,5 millions de tonnes), la filière argentine est soulagée par ce retour à des rendements plus normaux. Premier vignoble du pays, la région de Mendoza s’attend à récolter 1,4 million de tonnes, une hausse de 11 % par rapport à 2017.

Premiers cours

Validées par le vignoble, ces premières estimations ouvrent désormais les débats sur les prix. Alors que les organisations viticoles conseillent aux producteurs d’attendre pour mettre en vente leur récolte, les premières négociations entre viticulteurs et bodegas indiqueraient des cours se maintenant ou baissant par rapport à la précédente campagne. « Ce sont des chiffres qui ne concordent pas avec la réalité et l’inflation prévue cette année » s’insurge Mauro Sosa, le directeur du Centre des Viticulteurs et Vinificateurs de l’Est Argentin, interviewé par Los Andes.
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé