Oenotourisme

Des bornes électriques pour répondre à un besoin croissant

Mardi 06 mars 2018 par Juliette Cassagnes

Amaury Devillard, du Château de Chamirey, a fait installé deux bornes de recharge pour voitures électrique sur son domaine, en décembre 2017
Amaury Devillard, du Château de Chamirey, a fait installé deux bornes de recharge pour voitures électrique sur son domaine, en décembre 2017 - crédit photo : A Devillard
Peu à peu, de nouveaux domaines viticoles offrent la possibilité à leurs clients de pouvoir recharger leur véhicule électrique sur leur domaine, en y installant des bornes. Exemple en Bourgogne.

Un nombre croissant, mais encore anecdotique, de domaines viticoles s'équipent de bornes de recharge pour voitures électriques. Les conducteurs peuvent les repérer facilement grâce à leur GPS embarqué, ou encore grâce à une carte interactive du réseau Tesla.

En Bourgogne par exemple, celle-ci en indique une au domaine Louis Moreau, près de Chablis. « Nous avons sollicité le constructeur l'an dernier, qui a examiné et accepté notre demande. Trois bornes, 2 Tesla et 1 universelle, nous ont été fournies gratuitement en juillet 2017 ; seule l'installation est restée à notre charge, pour un montant de 2000 € », précise Anne Moreau. Cette dernière a eu lieu en septembre 2017, difficile donc, pour le moment, d'en tirer un bilan, la « haute » saison touristique n'ayant pas encore eu lieu. Mais la propriétaire s'attend à ce que son nouveau service rencontre du succès plus particulièrement auprès des scandinaves, ceux-ci étant des habitués de ce type de véhicule et le domaine comptant « beaucoup de clients » originaires de ces pays. « Je pense qu'on est allé au-devant d'une demande, qui est amenée à se développer dans les année futures », estime celle-ci.

"Une démarche de développement durable"

D'autres bornes ont été installées, plus au sud : la maison Henri de Villamont (Savigny-les-Beaune), qui a été précurseur, le Château de Meursault (21), ou encore le Château de Chamirey (Mercurey, 71). Son propriétaire, Amaury Devillard, en a installé deux récemment, en décembre 2017, pour un montant de 2000€. « Il y a un manque cruel de bornes électriques en France et dans notre région », constate ce dernier. Un nouveau service qui va permettre à ses nombreux visiteurs de pouvoir déguster, visiter ou séjourner sur le domaine tout en « faisant le plein d'électricité ». « Les premiers clients qui l’ont déjà utilisée sont très satisfaits et trouvent l’initiative pratique et ingénieuse!, commente Amaury Devillard. Avec cette réalisation, nous avons la volonté de nous inscrire dans une démarche à long terme de développement durable et aussi de faire évoluer l’oenotourisme ».

L'intérêt de genre d'installation est aussi, pourquoi pas, de parvenir à attirer de nouveaux clients qui ne seraient peut-être pas venus sinon... Les conducteurs de voitures électriques étant libres de venir s'approvisionner sans pour autant être obligés de déguster ou d'acheter du vin.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé