Douceur angevine

C'est parti pour deux jours de salon des Vins de Loire

Lundi 05 février 2018 par Alexandre Abellan

Espace de libre dégustation, le « palais des Ligers » permettra de juger sur pièces les médailles « Ligers » décernées ce 4 février par le jury de ce concours.Espace de libre dégustation, le « palais des Ligers » permettra de juger sur pièces les médailles « Ligers » décernées ce 4 février par le jury de ce concours. - crédit photo : Salon des vins de Loire
Le parc des expositions d’Angers accueille lundi et mardi la trente-deuxième édition du salon commercial ligérien qui fait de la résistance en jouant la carte du lien local.

Les organisateurs du salon des vins de Loire n’en sont pas peu fiers : 300 domaines et négociants vont accueillir les 8 000 visiteurs professionnels attendus ces 5 et 6 février à Angers. Avec une hausse de 32 % des exposants en un an, le salon local compte affirmer la pérennité de son évènement, face au salon parisien Vinovision (12-14 février prochains).

Ayant d’ailleurs quitté Interloire, les Organismes de Défense et de Gestion des appellations Bourgueil et Montlouis-sur-Loire vont tenir ensemble un restaurant éphémère, proposant des accords mets et vins pendant le salon. Dans cette lignée gastronomique, l’association Destination Anjou va dévoiler la Gouline, un plat créé sur mesure pour devenir l’ambassadeur culinaire d’Anjou. À l’occasion de dégustations au grand palais, les appellations Anjou-Villages Brissac (à 14 heures ce mardi) et Coteaux-du-Giennois (14 h ce lundi) fêteront également leurs vingt ans d’existence.

270 exposants pour la Levée et Demeter

Seront également présents au parc des expositions les salons précédemment offs : la Levée de la Loire et le Salon Demeter. Sont annoncés 270 exposants certifiés en bio et biodynamie (dont 40 ne venant pas de la Loire). Des salons pouvant en cacher encore un autre, Bulles Expo sera également présent avec une conférence ce lundi matin, à partir de 10 h 15. « La croissance du marché des vins effervescents tire la consommation mondiale et les échanges internationaux. Quelles stratégies pour les bulles françaises ? » sera présenté par Michel Remondat, fondateur de Vitisphere et directeur de Bulles Expo (18-19 juin à Paris).

À noter que l’espace start-ups lancé l’an dernier sera reconduit, avec des présentations à 16 h ce lundi.
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé