LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

L'occasion en un clic

AgriViti Occasions, une application 100% champenoise

Jeudi 01 février 2018 par Lucie Marné

Lancée le 5 janvier 2018, l'application de vente de matériel vitivinicole AgriViti Occasions compte déjà plus de 1000 téléchargements.Lancée le 5 janvier 2018, l'application de vente de matériel vitivinicole AgriViti Occasions compte déjà plus de 1000 téléchargements. - crédit photo : AgriViti Occasions
Les Champenois peuvent désormais vendre ou acheter du matériel vitivinicole d’occasion grâce à l’application AgriViti Occasions. Fort de son succès, ce site devrait bientôt gagner les vignobles bordelais.

Avec déjà plus de 1000 téléchargements, AgriViti Occasions commence fort l’année. Lancée le 5 janvier dernier, cette application de vente de matériel agricole et vitivinicole d’occasion recense déjà plus de 200 annonces en ligne. « Comme nous sommes situés en Champagne, nous avons surtout ciblé un public viticole », souligne Nicolas Vilmart, co-fondateur du site. Téléchargeable sur Iphone ou Android, les utilisateurs de l’application doivent au préalable créer un compte sur l’application avant de pouvoir effectuer un achat ou une vente. Il suffit ensuite de prendre en photo avec son smartphone l’outil que l’on souhaite vendre et en quelques clics l’annonce est prête. La communication entre acheteur et vendeur s’effectue uniquement grâce à une messagerie instantanée. Inutile donc de transmettre son adresse mail ou son numéro de téléphone pour entrer en contact. Outre la vente de matériel, AgriViti Occasions offre également la possibilité aux viticulteurs de poster des offres d’emploi et de stage, ou encore de proposer de la prestation.

Un paiement sécurisé

Pour l’acheteur, le paiement s’effectue en ligne grâce à l’application BazamPay mise au point par Nicolas Vilmart et son collègue Christophe Lévy. « Cette application est parfaitement sécurisée. L’acheteur peut soit payer par virement, soit directement par carte bancaire», précise Nicolas Vilmart. Pour chaque transaction, AgriViti Occasions prend une commission en fonction du montant de la transaction. « Le site fonctionne comme le site de covoiturage Blablacar. Le vendeur donne un montant mais seul l’acheteur visualise le montant final qu’il doit payer sur l’application », explique Nicolas Vilmart. Pour faciliter les modes de paiement, l’équipe d’AgriViti Occasions travaille actuellement en partenariat avec le Crédit Agricole.

A l’heure actuelle, AgriViti Occasions ne fonctionne qu’en Champagne. « Mais nous avons été approchés par d’autres vignobles pour reproduire la même application, notamment dans les Côtes de Blayes et les Côtes de Bordeaux », se réjouit Nicolas Vilmart.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé