Pays d’Oc

Le bio fait recette

Lundi 29 janvier 2018 par Marion Sepeau Ivaldi

Les vins rosés Pays d'Oc représentent 17 % des volumes, segment qui pourrait sans doute être développé.
Les vins rosés Pays d'Oc représentent 17 % des volumes, segment qui pourrait sans doute être développé. - crédit photo : Creative Commons CC0
Sur les 10 dernières campagnes, l’offre bio des Pays d’Oc ne cesse de croître et les ventes aussi. Point sur ce segment de marché en plein boom.

Le marché des Pays d’Oc vrac se porte bien. Entre 2008 et 2016, les contrats vrac ont été multipliés par presque 4 pour atteindre les 150 743 hl, soit près de 3 % de l’offre totale Pays d’Oc. L’offre est essentiellement orientée sur les rouges avec 56 % des volumes de 2016, le blanc est plus présent en bio qu’en conventionnel (27 % des volumes contre 22 %). A noter que l’offre des rosés pourrait sans doute être plus développée : elle représente seulement 17 % des volumes.

Valorisation en hausse

Côté valorisation, et comme pour d’autres catégories de vins bio, le tassement observé entre 2010 et 2014 est terminé. Depuis 2015, le prix du bio est en croissance et se valorise bien. En 2016/2017, InterOc note que le bio est 52 % plus cher que le conventionnel, soit une différence de 46 euros/hl tous vins confondus. Cette tendance se confirme sur le millésime 2017, notamment suite à la baisse de l’offre. Les prix des rouges sont en croissance de 10.5 %, celui des rosés de 7.9 % et celui des blancs de 13.8 %. Globalement, note InterOc, « les valorisations par rapport au conventionnel oscillent entre 35 et 75 % selon les cépages ».

Des ventes en hausse de 23 % en GD

Cette dynamique s’observe également dans les rayons des grandes surfaces. En 2017, la grande distribution représente, pour les vins bios, 23 millions de cols (pour un chiffre d’affaires de 107 millions d’euros). Les ventes de Pays d’Oc se portent à 5.7 millions de cols (soit +22.9 % par rapport à 2016), soit 25 % de part de marché. A elle seule, l’IGP d’Oc explique 29 % de la hausse du marché. Côté valorisation, le chiffres d’affaires des Pays d’Oc est de 23.6 millions d’euros, en hausse de 22.9% par rapport à 2016. A noter que le prix moyen 2017 d’une bouteille de Pays d’Oc est de 4.15 euros, contre 3.95 euros en 2013. Enfin, les ventes progressent en volume quasiment pour tous les cépages, mais de manière plus nuancée en valeur.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé