Innovation

True Spirit récompensée pour son appareil portatif de suivi de vinification

Lundi 18 décembre 2017 par Juliette Cassagnes

Hugo Grardel est l'un des co-fondateurs de True Spirit, qui a reçu le premier prix du concours du Génopole pour son nouvel outil portatif de suivi des vinifications et d'élevage des vins
Hugo Grardel est l'un des co-fondateurs de True Spirit, qui a reçu le premier prix du concours du Génopole pour son nouvel outil portatif de suivi des vinifications et d'élevage des vins - crédit photo : L.Antoni, Génopole
Une toute jeune start-up, True Spirit, développe un nouvel appareil portatif de suivi de vinification et d'élevage. A terme, il devrait permettre aux vignerons d'obtenir rapidement et en toute autonomie les principaux résultats d'analyses œnologiques.

Le concours « Genopole Young biotech award » pour l'environnement, l'agronomie et l'industrie, récompense des « innovations biotechnologiques ». Sa 7eme édition a décerné le premier prix à une toute jeune société créée en septembre 2017 : « True Spirit ».

A LIRE AUSSI

Analyses de sol et phytodiagnostics
Regroupement de 4 laboratoires sous la bannière Auréa
Dédié et alimentaire
Le chai de vinification idéal selon Hennessy

Celle-ci développe actuellement un appareil portatif d'analyses oenologiques qui permettra aux vignerons de suivre de façon simple et en toute autonomie la qualité de leurs vins : l'utilisateur dépose une goutte d'échantillon de vin sur une languette plastique, qu'il introduit dans l'instrument.

"Plug&Play"
En moins de 5 minutes, les résultats s'affichent sur un écran digital. « Il ne nécessite pas de manipulation chimique ni de formation, son utilisation est simple et il est disponible à tout moment, précise Hugo Grardel, co-fondateur de l'entreprise. Avec notre appareil, nous n'amenons plus les vins aux analyses, mais les analyses auprès des vins ».

Lorsqu'il sera terminé, l'utilisateur devrait pouvoir avoir accès aux résultats des principaux paramètres physico-chimiques « de routine » nécessaires pour le suivi des fermentations alcoolique, malolactique, et de l'élevage : glucose, fructose, alcool, acidités malique et lactique, sulfites (S02 libre, total, actif), pH, acidité volatile. Au total,12 minimum seront mesurables, l'appareil les restituant sur l'écran par groupe de 4, simultanément, pour chacune de ces trois grandes phases.

Une première version pour 2018

Plus besoin donc, d'envoyer des échantillons et d'attendre les résultats de son laboratoire d'analyses : « 80 % des analyses de routine réalisées aujourd'hui en laboratoires pourront dorénavant être effectuées avec notre appareil. En plus de délais nettement plus rapides, les vignerons auront la possibilité d'analyser un nombre plus grand d'échantillons car ne seront plus limités par le nombre, permettant un suivi plus fin des vins », argumente le jeune entrepreneur.

"Recherche partenaires pour tests"

L'innovation porte donc sur le mode d'utilisation, elle-même permise par « une innovation technologique: la spectroscopie à partir de leds, aussi précise et performante que celle utilisée en laboratoires », poursuit celui-ci. Pour y parvenir, cinq brevets ont été rachetés par True Spirit. L'entreprise prévoit aussi la possibilité d'extraire et de suivre les résultats obtenus sur l'appareil, en les transférant sur ordinateur et avec un logiciel spécifique.

Pour le moment, seul le dosage du soufre est opérationnel. Trois châteaux, dont deux dans le Bordelais, vont tester ce prototype pour suivre l'élevage de leurs vins, au cours du premier trimestre 2018. D'autres domaines viticoles sont recherchés pour compléter (cliquez ici). La jeune entreprise vise une commercialisation, dès les vendanges 2018, d'une première version « allégée », avec uniquement le module « élevage ». La version complète devrait quant à elle être disponible courant 2019. Son prix de vente devrait atteindre « quelques milliers d'euros, sans dépasser les 10000€ ».

La dotation du premier prix du concours, d'un montant de 10 0000€, permettra de développer l'appareil. Une levée de fonds sera également effectuée l'an prochain pour permettre son industrialisation.

L'entreprise True Spirit a été fondée à Orsay par trois co-fondateurs, tous trois jeunes ingénieurs diplômés de l'Institut d'optique Graduate school, à Palaiseau : Hugo Grardel,  24 ans, Luv Valecha, 25 ans, et Aurore Ceyrolle, 25 ans. Elle compte un salarié en plus de ses trois associés et des bureaux à Bordeaux. L'annonce des lauréats a eu lieu au Conseil régional d'Ile-de-France ce jeudi 7 décembre 2017. Le Genopole, basé à Evry, est un biocluster de 86 entreprises et 19 laboratoires.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé