Lutte contre le mildiou

BASF lance Futura

Vendredi 06 octobre 2017 par Christelle Stef

Attaque de mildiouAttaque de mildiou - crédit photo : Christelle Stef
BASF lance sur le marché un nouveau fongicide associant le dithianon au phosphonate de potassium : Futura. Il est homologué contre le mildiou, le black-rot et l’excoriose. La firme a également dans les tuyaux deux produits de biocontrôle.

La société BASF lance  pour la campagne 2018 un nouvel antimildiou : Futura. Il se compose de 125 g/l de dithianon et de 561,2 g/l de phosphonate de potassium. Il est homologué à la dose de 4 l/ha contre le mildiou et le black-rot et à 3 l/ha contre l’excoriose. Ses atouts selon la firme : sa polyvalence, sa bonne résistance au lessivage et sa bonne performance contre le mildiou. « Il se classe parmi les produits les plus efficaces du marché sur feuilles et sur grappes », indique Béatrice Bacher, chef marché fongicide chez BASF.

Le dithianon est une molécule de contact qui n’est pas récente mais qui est peu développée en vigne. De par son mode d’action multisite, c’est une solution supplémentaire pour gérer les résistances.

Le phosphonate de potassium est une molécule systémique qui a aussi une action directe multisites sur le champignon. Il stimule par ailleurs les défenses naturelles de la plante.

Un effet stop sur le mildiou

Futura s'applique en préventif mais a aussi un effet stop sur le mildiou jusqu'à 12 h après le début d'une contamination. Sa persistance d'action est de 14 jours. Il peut s'utiliser de l'éclatement des bourgeons jusqu'à la véraison mais mieux vaut l'appliquer en période de pousse active ou en début de programme pour gérer l'excoriose et le black-rot.

Homologation imminente du PF01

BASF a aussi dans les tuyaux deux produits de biocontrôle. Elle attend ainsi l’homologation imminente du PF01 à base de Cerevisane (paroi de levures Saccharomyces cerevisiae), un produit développé par Agrauxine mais dont elle va assurer la distribution. Si tout va bien ce stimulateur des défenses naturelles devrait arriver sur le marché pour la campagne 2018 pour lutter contre le mildiou et l’oïdium.

En 2019, BASF espère lancer un biofongicide à base de Bacillus amyloliquefaciens (souche MBI 600) contre le botrytis.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé