LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Vins de Bordeaux

120 domaines collectivement certifiés ISO 14 001 et HVE3

Jeudi 14 septembre 2017 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 15/09/2017 11:30:34

Les premiers des 120 diplômes ISO 14 001 et HVE3 ont été remis ce 13 septembre au bar à vins de l’interprofession bordelaise.
Les premiers des 120 diplômes ISO 14 001 et HVE3 ont été remis ce 13 septembre au bar à vins de l’interprofession bordelaise. - crédit photo : CIVB/JB Nadeau
L’interprofession girondine se réjouit de cette double certification environnementale inédite. Marquant autant une étape de communication au grand public, que d’entraînement pour atteindre 100 % du vignoble sous certification environnementale en 2025.

En obtenant collectivement les premières certifications individualisées ISO 14 001 (version 2015) et Haute Valeur Environnementale de niveau 3 (HVE3), le Système de Management Environnemental du vin de Bordeaux (SME) marque un grand coup dans le paysage agroécologique national. Ce 13 septembre, une partie des 120 certificats individuels HVE3 et ISO 14 001 étaient remis aux vignerons bordelais membres de l’association*. Une quantité de diplômés hautement inhabituelle, pour ne pas dire inédite, souligne Fabien Zede, le directeur de l’organisme certificateur Ocacia (qui a audité onze entreprises tirées au sort en juin dernier). L’expert soulignant qu’avec 700 entreprises actuellement certifiées HVE3 en France, le SME de Bordeaux pèse quasiment pour un cinquième de la certification.

Depuis sa création en 2010, l’association du SME poursuit son bonhomme de chemin, qu’elle ne veut plus discret mais attractif, autant qu’exemplaire. « Le SME était jusqu’à présent très tourné vers les techniciens avec l’amélioration de l’exploitation, désormais nous passons à la communication. Maintenant que nous avons passé le cap des 10 % du vignoble bordelais » annonce Philippe Bardet, le président de l’association.

Maintenir la dynamique

Avec 233 membres volontaires, le SME représente actuellement 11 300 hectares de vignes (contre 27 adhérents pour 2 000 ha en 2010). Les opérateurs adhérents témoignent de l’intérêt de cette association pour maintenir une dynamique d’amélioration environnementale. Grâce à l’utilisation d’une plate-forme offrant à la fois une veille réglementaire et un diagnostic environnemental. Lieu d’échanges entre exploitants autant que de formation avec des animateurs accrédités, le SME estime faire économiser à la filière 100 000 €/an de mise en conformité.

« L’avantage d’une démarche collective est d’aller plus loin, plus vite, en mutualisant les efforts. C’est une source de fierté pour l’ensemble de la filière » salue Allan Sichel, le président du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux. Pour le négociant, la double certification permet d’aborder une nouvelle phase, celle du faire savoir, avec l’utilisation du logo national HVE sur les étiquettes. À destination du grand public, cette promotion doit aussi interpeller les autres opérateurs bordelais. La démarche du SME s’inscrivant dans l’objectif de placer 100 % du vignoble girondin sous certification environnementale en 2025. Sachant que 55 % de la surface répond actuellement à cet impératif, à la fois en SME, agriculture biologique, Terra Vitis…

"Diversité bienveillante"

« La diversité des démarches est la clé de la réussite. 100 % du vignoble bordelais sous une seule certification, ce n’est pas possible. Ni souhaitable » tranche Philippe Bardet. Fervent défenseur du libre arbitre, le vigneron ne compte pas convertir tout Bordeaux au SME. Mais il compte sur les réponses simples que peut porter son association aux attentes sociétales croissantes pour promouvoir le développement durable. Pour la rentrée, le SME diffuse ainsi son premier guide des bonnes pratiques environnementales (biodiversité, déchets, eau, phytos…).

 

* : En tout, 160 membres du SME sont certifiés ISO 14 001. La quarantaine d’adhérents ne bénéficiant pas de la norme HVE par le SME étaient soit déjà certifiés (pour 23 domaines), ou ne pouvaient y prétendre (13 négociants,la norme HVE étant réservée aux exploitations agricoles), ou ne le souhaitaient pas (notamment des domaines en polyculture n'inscrivant pas toute leur production dans la norme HVE). À noter que l’association SME a obtenu en juin le statut de structure cadre pour la certification environnementale de niveau trois, dans l’application du décret du 30 décembre 2016.
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé