Cognac

Verallia investit 12 millions € dans un four flambant neuf

Mardi 05 septembre 2017 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 08/09/2017 11:11:38

Réalisant la « cérémonie de l’allumette », Patrick Bernardet (chef du projet de reconstruction) et Véronique Martial (assistante de direction) sont devenus le parrain et la marraine du four.
Réalisant la « cérémonie de l’allumette », Patrick Bernardet (chef du projet de reconstruction) et Véronique Martial (assistante de direction) sont devenus le parrain et la marraine du four. - crédit photo : Verallia (Stéphane Charbeau)
Spécialisé dans les bouteilles en verre à la clarté transparente, le four n°2 de l’usine a été rallumé après deux mois de travaux, témoignant de la bonne santé des eaux-de-vie charentaises.

Quand l’économie du Cognac brille à l'export, c’est toute la filière des fournisseurs qui étincelle. L’usine Verallia de Cognac en témoigne, venant de rallumer ce premier septembre son four n°2. Travaillant exclusivement les bouteilles en verre extra-blanc, cette unité peut désormais produire davantage d’unités, et de plus grands contenants (montant jusqu’à 4,5 litres).

Ayant duré deux mois, les travaux sur le four n°2 représentent un investissement de 12 millions d’euros. Y compris dans l’amélioration de l’ergonomie des quatre lignes de production du four (l’usine en possédant trois).

"Teinte incomparable"

Dans le vignoble charentais, Verallia se déploie sur quatre usines (pour 430 employés). Ses principaux clients sont les maisons de Cognac (dont « la majorité fait le choix du verre extra-blanc » précise un communiqué), mais le groupe fournit l’ensemble de la filière charentaise (vins tranquilles).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé