LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Le Prosecco, un objet culte ?

Mercredi 06 septembre 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

 Le Prosecco, un objet culte ? - crédit photo : Woof and brew

Le Prosecco est partout. Il aromatise des donuts ou des marshmallow, se taille le premier rôle d’un jeu à boire, inspire le nom d’une boisson pour animal de compagnie (le Pawsecco)… Ces produits ne manquent pas de susciter la curiosité des médias internationaux qui relaient ces nouveautés, construisant la force de la marque de l’effervescent italien. L’AOC laisse cette créativité s’exprimer et s’infiltrer toujours un peu plus dans le quotidien des consommateurs. Une démarche en totale opposition à celle du Champagne qui a verrouillé, avec une redoutable efficacité, l’utilisation de son nom. Cette inflexibilité a été souvent saluée comme l’une des forces de la notoriété de l’appellation.

Alors, le Prosecco a-t-il raison de laisser utiliser son nom par des produits éclectiques ? Y a-t-il un risque de dilution de la marque ? Difficile de répondre mais l’univers des produits dans lequel est repris le nom Prosecco est majoritairement orienté vers celui du lifestyle des millennials, grands consommateurs de Spritz. Ceux-ci se lassent très vite, grands zappeurs qu’ils sont devant l’éternel. Et pour le Prosecco, l’enjeu est donc de trouver le moyen de durer, pour éviter de passer au rang des boissons vieux jeux. En laissant des produits identitaires, la marque se donne sans doute les moyens de gagner en longévité pour devenir... un objet culte ?

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé