Recherche

Les maladies du bois de la vigne rassemblent 240 chercheurs à Reims

Jeudi 06 juillet 2017 par AFP

Symptômes d'escaSymptômes d'esca - crédit photo : Mercier
Le 10e congrès international consacré aux maladies du bois de la vigne a ouvert mardi à Reims, rassemblant 240 chercheurs et industriels de 29 pays différents ainsi que les organismes interprofessionnels de la filière viti-vinicole.

Jusqu'au 7 juillet se dérouleront 63 conférences pointues, uniquement en anglais, organisées par l'Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA).

«L'idée est de faire un point sur toutes les recherches sur les maladies du bois de la vigne dans le monde», a déclaré à l'AFP Florence Fontaine, enseignant-chercheur à l'URCA et porteuse d'une chaire dédiée.

Disparité d'expression des maladies

«En Champagne, ces maladies touchent moins le vignoble qu'ailleurs: moins de 2% des vignes en 2016 contre 13% en moyenne en France, voire jusqu'à 50% dans certaines régions comme Cognac», ajoute-t-elle, précisant que même si «cela s'exprime moins, le potentiel est là car les responsables sont présents

Ces disparités dépendent «du climat et des cépages qui sont plus ou moins tolérants et sensibles», a expliqué à l'AFP Philippe Larignon, ingénieur à l'Institut français de la vigne et du vin.

Selon Florence Fontaine, «toute la filière est touchée», de l'élaboration des jeunes plants au développement du vignoble. Les vignerons doivent notamment veiller à la taille des ceps car «une grande porte d'infection se fait par les plaies de taille», avertit-elle.

Le biocontôle : une piste en devenir

«A côté des pratiques culturales, d'autres méthodes de lutte existent comme le recours à des agents de biocontrôle qui empêchent les agents pathogènes de se développer», analyse aussi M. Larignon.

Par ailleurs, la recherche française travaille sur la création variétale, impliquant le croisement de cépages naturellement résistants, pour lutter contre ces maladies.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé