Bescherelle des variétés

Un premier arrêté fixe les noms des cépages

Jeudi 15 juin 2017 par Marion Sepeau Ivaldi
Article mis à jour le 20/06/2017 15:17:59

FranceAgriMer et le CTPS planchent sur le nom des variétés. Un premier arrêté devrait être publié prochainement, fixant la règle de dénomination pour un certains nombres de cépages et de leur synonymie.

Les Corses vont en être pour leur frais. Le vermentino ne devrait plus pouvoir s'afficher sur l'étiquette. C'est en tout cas ce que prévoit l’arrêté à paraître portant sur les règles de restrictions d'étiquetage pour les vins (reprises des règlements communautaires, notamment annexe XV du R607/2009) pour 60  variétés, le caractère hybride de 20 variétés, et les synonymes à destination de l'étiquetage des vins pour 52 variétés. La règle européenne réserve le nom de vermentino aux raisins de nationalité italienne. En France, c’est donc le rolle qui est retenu et sera le seul nom à pouvoir s’afficher sur l’étiquette.

Afficher ou pas la couleur

Mais, le futur texte contient d’autres surprises. Il sera ainsi possible d’utiliser « shiraz » pour « syrah ». Le Fer Servadou pourra s’appeler Braucol, Mansois ou Pinenc. De son vrai nom Cinsaut, le Cinsault voit son orthographe usuelle embellie d’un « l » acceptée. Tous les muscats qu’ils soient à petits-grains ou de Hambourg pourront se présenter sobrement sous le nom de Muscat ou Moscato. Autre exemple, le pinot noir pourra faire fie de sa couleur mais ses frères gris ou blancs ne devront pas faire l’impasse de leur nuancier.

La liste dressée par FranceAgriMer et le CTPS est un premier texte qui ne retient que les cépages sur lesquels les experts sont parvenus à un consensus. Un autre suivra pour les cas plus controversés.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé