LE FIL
Vous devez être connecté pour selectionner cet article dans vos contenus sauvegardés.
x

Rejet vigneron

Fin de non-recevoir à l’AOC Coteaux du Sauternais

Mardi 13 juin 2017 par Alexandre Abellan

Réélu ce 9 juin à la présidence du syndicat viticole de Sauternes, Xavier Planty ne cache pas qu’il n’était pas un fervent promoteur de l’AOC Coteaux du Sauternais (reposant sur de plus hauts rendements, un moindre niveau de botrytisation…).
Réélu ce 9 juin à la présidence du syndicat viticole de Sauternes, Xavier Planty ne cache pas qu’il n’était pas un fervent promoteur de l’AOC Coteaux du Sauternais (reposant sur de plus hauts rendements, un moindre niveau de botrytisation…). - crédit photo : Agence Fleurie (Jean-Bernard Nadeau)
Délaissant l’option d’une appellation de repli, le vignoble de Sauternes souhaite se concentrer sur sa production de liquoreux. Tout en s’ouvrant à une valorisation territoriale avec les Graves.

Le débat s’est clos ce 9 juin. Avec 75 % des votes contre, l’assemblée générale du syndicat viticole de l’appellation Sauternes a mis un terme au travail sur la création d’une AOC de repli, Coteaux du Sauternais, préconisée en novembre par le rapport Malpel*. « C’est un refus net et précis » résume Xavier Planty, le président de l’organisme de défense et de gestion, qui avoue ne pas avoir été un fervent défenseur du projet. Se basant sur des études réalisées auprès des consommateurs, le vigneron souligne pourtant que « cette appellation aurait eu un intérêt au niveau du marché. Il n’y aurait pas eu de cannibalisation au niveau du nom Sauternes. »

Mais pour l’élu, le projet d’AOC de repli était affaibli par sa construction sur le périmètre de l’AOC Sauternes. Cette aire constante aurait mécaniquement signifié « moins de sauternes présents en linéaires et cavistes. Ce qui n’aurait pas été bon pour le développement commercial de l’AOC » estime Xavier Planty. La piste d’une ouverture à d’autres AOC moelleuses girondines (comme Graves, Loupiac, Sainte-Croix du Mont…) aurait pu donner une autre pertinence à ce projet, mais les vignerons de Sauternes n’ont pas souhaité se créer une concurrence voisine.

"Les cours ont monté de 25 %, avant le gel"

Il faut dire que le contexte de crise commerciale est à pondérer dans le Sauternais, le vignoble étant rassuré par des cours à la hausse (+16 % sur les dix mois de la campagne 2016-2017, soit 5 259 € le tonneau). Portés à la fois par les marchés américains et asiatiques (globalement +11 % d'expéditions en 2016). Si la récolte 2016 a été généreuse (35 200 hl, +25 % par rapport à 2015), le millésime 2017 s’annonce réduit de moitié par le gel du printemps. Moins violentes qu’en 1991, les dernières gelées entraîneraient une perte de récolte globale de 50 % (avec d’importants dégâts sur Barsac). Ce qui laisse plus présager à l’avenir d’enjeux de manques de disponibilité que de surstockages.

 

* : Si l’AOC vin blanc sec a été écartée d’emblée, l’abandon de cette AOC de repli ferme une piste majeure préconisée par le rapport Malpel pour relancer le vignoble de Sauternes. Ne semble plus rester actuellement de ces préconisations que le projet de cave coopérative. Qui continue d’avancer discrètement, gérant aujourd’hui 2 000 hectolitres de vrac. Ce qui commence à peser sur le paysage des liquoreux girondins.

Cohésion territoriale

Lors de l’assemblée générale de Sauternes ce 9 juin a été adoptée la création d’un groupe organique Graves Sauternes au sein du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB). Également votée par le syndicat viticole des Graves le 8 juin, ce regroupement du Sud de la rive gauche de Bordeaux se veut structurant. Dans la continuité de la route des vins de Graves et Sauternes, ce rapprochement se pose comme un condensé du vignoble bordelais, misant sur ses atouts historiques et la renommée de ses grands crus. « On a toutes les hiérarchies à l’origine de Bordeaux » estime Xavier Planty. « Les liquoreux vont d’Yquem aux Graves doux, les rouges de Haut-Brion aux Graves rouges, les blancs secs de Pessac-Léognan aux Graves… »
 

Tags : Sauternes AOP

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé